Bilan tempête Xynthia : cinq morts, un million de foyers sans électricité, des inondations et des transports très perturbés

La tempête Xynthia, annoncée comme l’une des plus violentes depuis celle qui avait frappé la France en 1999, a fait au moins cinq morts dans l’ouest et privé un million de foyers d’électricité, a-t-on appris dimanche de sources officielles.

Dans la matinée, une femme de 88 ans a été retrouvée noyée à son domicile sur l’île d’Oléron (ouest), a-t-on appris auprès de la préfecture de Charente-Maritime. Trois autres personnes sont mortes par noyade en Vendée, deux à La-Faute-sur-Mer et une à l’Aiguillon-sur-Mer, deux des communes de l’Ouest les plus touchées par le passage de la tempête, selon la préfecture de Vendée.

Les secours, qui ont dénombré une trentaine de blessés légers et relogé quelque 70 personnes après des inondations en Vendée, s’attendent à trouver d’autres victimes, selon les informations recueillies par une correspondante de l’AFP sur place.

La tempête, est entrée dans la nuit dans la zone d’alerte rouge dans le centre-ouest, après avoir causé un mort à Luchon (sud-ouest), un jeune homme tué par la chute d’une branche d’arbre.

Des rafales de jusqu’à 130 km/h dans l’intérieur des terres et de 150 km/h sur le littoral étaient enregistrées, ont indiqué les autorités préfectorales.

Un million de foyers étaient privés d’électricité dimanche matin dans une partie de la Bretagne, le Limousin, le Centre et en Auvergne, régions de l’ouest et du centre du pays, a indiqué à l’AFP un porte-parole d’ERDF, filiale de distribution d’Electricité de France (EDF).

Dimanche matin, Air France a annoncé l’annulation de 70 vols sur environ 700 dimanche au départ et à l’arrivée de l’aéroport parisien de Roissy. La compagnie aérienne recommande à ses passagers de vérifier sur son site internet (www.airfrance.fr) le maintien ou l’annulation de ses vols avant de se rendre à l’aéroport.

Des inondations importantes ont été constatées dimanche matin en Charente-Maritime, à Aytré (centre-ouest), où des habitants sont montés sur le toits de leurs domicile, et à La Rochelle.

Près de 1.200 camions de plus de 7,5 t ont été bloqués sur différentes aires principalement dans les Landes et les Pyrénées Atlantiques du fait de la fermeture de la frontière espagnole en raison des intempéries.

La compagnie française de chemins de fer SNCF a par ailleurs supprimé une dizaine de trains reliant Paris au Sud-Ouest et à l’Espagne.

De très fortes vagues, de 6 à 8 m en mer, devraient déferler sur le littoral du sud-ouest en fin de nuit, l’élévation du niveau de la mer pouvant submerger certaines parties du littoral.

La dépression a atteint la région parisienne au petit matin avec des vents très violents et se dirigeait vers le Benelux.

L’amélioration doit se produire par la façade atlantique à partir de la fin de matinée, selon Météo-France.

Rennes, 28 fev 2010 (AFP)


Laissez votre avis