Crédit à la consommation : le coût de l’assurance devra être mentionné

Les députés ont entamé mercredi le texte visant à encadrer le crédit à la consommation, source de surendettement pour 800.000 ménages en France, Christine Lagarde l’ayant corsé pour demander plus aux banques, notamment sur le coût de l’assurance.

« Nous voulons encourager le crédit qui a permis de soutenir la consommation. Pour autant, nous souhaitons protéger nos concitoyens contre un certain nombre de points noirs », a indiqué Mme Lagarde en citant « la publicité tapageuse, les cartes fidélité qui vous entraînent dans du crédit consommation, le crédit sans garde-fou, sans vérification ».

Pour le coût de l’assurance, celui-ci devra figurer dans la publicité et l’offre de contrat. S’il s’agit d’un prêt immobilier, l’emprunteur ne sera plus contraint de souscrire le contrat du prêteur. Ce dernier ne pourra répercuter le coût de l’assurance sur le taux du crédit. En cas de refus du prêteur du choix par l’emprunteur d’une assurance individuelle, il devra motiver sa décision.

Paris, 24 mars 2010 (AFP)


Laissez votre avis