Des médecins réticents à la prescription “systématique” de Tamiflu

Près de 800 professionnels de santé s’interrogent dans une pétition sur la recommandation de prescrire de manière “systématique” le Tamiflu en cas de grippe, qu’ils jugent “en contradiction” avec des “données scientifiques fiables”, a indiqué mercredi l’un de initiateurs de ce texte.

Mercredi, vers 13H00, 791 professionnels de santé s’étaient associés à la lettre en ce sens du collectif pour une Formation et une Information médicale indépendante (Formindep) au ministère de la Santé, a déclaré à l’AFP le président du collectif Philippe Foucras.

Selon cette lettre, un courrier de la Direction de la Santé de ce ministère du 9 décembre “incite” les médecins “à prescrire systématiquement de l’oseltamivir (alias Tamiflu) en traitement curatif des syndromes grippaux”. “Ces recommandations nous sont faites +sur proposition des experts+. Or elles sont en contradiction avec les données scientifiques fiables actuellement portées à notre connaissance”, écrit encore le Formindep.

La pétition demande au ministère “l’ensemble du texte de la recommandation, son argumentaire, et les éléments et niveaux de preuve sur lesquels elle se fonde”, ainsi que des précisions sur les experts mentionnés, “leur identité et leurs déclarations publiques d’intérêts ainsi que l’exige la loi pour tout collaborateur de la Direction générale de la Santé”.

Selon une enquête du British Medical Journal et de la télévision britannique Channel 4 publiée le 8 décembre, le Tamiflu réduit modestement les symptômes de la grippe, tandis que les données sur une éventuelle réduction des complications restent insuffisantes.

Cependant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a maintenu le 11 décembre sa recommandation d’utiliser ce produit pour les patients à haut risque infectés par le virus de la grippe H1N1.

De son côté, le directeur général de la Santé Didier Houssin a annoncé le 10 décembre que les traitements antiviraux contre la grippe H1N1, Tamiflu et Relenza, seront délivrés gratuitement sur ordonnance médicale dans les pharmacies.

Paris, 23 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis