Edito : Ces femmes qui assurent !

Les femmes viennent de perdre un avantage précieux que leur accordaient les assureurs vis-à-vis de ces messieurs : Des tarifs auto plus bas ! La Cour de Justice Européenne condamne désormais les discriminations tarifaires basées sur le sexe.

Les femmes viennent de perdre un avantage précieux que leur accordaient les assureurs vis-à-vis de ces messieurs : Des tarifs auto plus bas ! La Cour de Justice Européenne condamne désormais les discriminations tarifaires basées sur le sexe.

Allez, sans rancune mesdames, de toute façon l’assurance est un secteur qui aime vous séduire. En effet, vous y êtes largement représentées puisqu’on constate depuis quelques années une féminisation de cette branche : En 2009, près de 59% des salariés étaient des femmes
(Voir notre article).

Au sein des instances dirigeantes de grandes compagnies, vous occupez parfois quelques places importantes, mais le chemin est encore long pour envisager une réelle parité. C’est vrai, certains « mufles » ne veulent pas vous voir dans les hautes sphères. Heureusement, ce sont les assureurs qui défendent un quota de femmes à des postes clés ( voir notre article sur le sujet).

L’assurance est affaire de femmes !

En cette 101e journée internationale de la femme – Quoi ? Vous n’êtes n’est pas au courant ? – peut-on se demander si les hommes sont vraiment fait pour l’assurance dans sa plus pure définition ? Ces valeurs protectrices, sécurisantes ne sont-elles pas propres à celles de la mère ? Celle contre qui on se sent si bien, apaisé, protégé… Peut-être qu’instinctivement, l’assurance est affaire de dame, que ça plaise ou non.

Et pourquoi dit-on « un assureur » et pas « une assureuse » ? Écoute, compréhension, patience et volonté de prouver aux hommes votre détermination à réussir dans le métier, force est de reconnaître que vous savez y faire ! Mesdames vous allez sur le terrain, vous conseillez, vous prenez des décisions. Et « assurance » est un mot féminin et ça ne s’invente pas. Il est à parier à l’avenir que vous aller peser de plus en plus sur le secteur pour finir par prendre en main un domaine qui vous est tout ouvert. Aujourd’hui, « vous assurez » dans tout les sens du terme et il va falloir s’y faire !


Laissez votre avis