Enquête dans le secteur pharmaceutique : La pillule difficile à avaler pour les patients

La Commission européenne a publié aujourd’hui ses conclusions dans le cadre de l’enquête sur la concurrence au sein du marché pharmaceutique. Cette enquête a débuté en janvier 2008 et un rapport intermédiaire a été publié en novembre 2008.

Pour le BEUC, Bureau Européen des Unions de Consommateurs, nombre de ces recommandations sont justifiées mais de nombreuses questions restent en suspens concernant les pratiques anticoncurrentielles auxquelles ont recours les entreprises pharmaceutiques.

Monique Goyens, Directeur Général du BEUC, a déclaré :

« L’enquête sectorielle démontre clairement que le marché pharmaceutique fonctionne mal et que des pratiques malhonnêtes sont utilisées pour retarder voire empêcher la mise sur le marché de médicaments plus abordables et plus innovants. Des millions d’euros sont dépensés à des fins promotionnelles, en litiges ou dans des règlements amiables avec l’industrie générique pour éviter la mise sur le marché de médicaments concurrents et ce, au lieu d’investir cet argent pour l’élaboration de nouveaux médicaments répondant mieux aux besoins des patients. »

« Au vu des résultats de cette enquête, nous encourageons la Commission européenne et les Etats membres à prendre des mesures concrètes et à s’attaquer aux pratiques contraires à l’éthique. De plus, nous espérons que les résultats de cette enquête permettront de réviser la législation dans le but d’établir un meilleur équilibre entre les intérêts commerciaux des entreprises et l’intérêt général en matière de santé publique, c’est-à-dire les intérêts de nombreux patients en attente d’un nouveau médicament permettant de soigner leur maladie ou de la mise sur le marché de médicaments plus efficaces permettant d’améliorer leur qualité de vie. »


Laissez votre avis