Epidémie grippe : un comité d’experts pour évaluer la gestion de l’OMS

La gestion internationale de la grippe pandémique H1N1 est évaluée depuis lundi à Genève par des experts, alors que les critiques se sont multipliées contre l’OMS, accusée d’avoir exagéré la menace sous l’influence des groupes pharmaceutiques.

Le comité d’urgence, composé d’une quinzaine d’experts, conseille l’OMS sur les recommandations et mesures à prendre en cas de grave crise sanitaire internationale. L’OMS a créé ce comité en réponse à des accusations, formulées notamment par des parlementaires du Conseil de l’Europe, selon lesquelles elle a exagéré la menace sous l’influence des laboratoires pharmaceutiques, ce qui aurait poussé les gouvernements à acheter bien plus de vaccins que nécessaire.

Le président de ce comité, le professeur australien John Mackenzie, a estimé mercredi qu’il n’y avait pas de raison de « baisser la garde » sur la grippe H1N1. « Nous avons quelques inquiétudes », a-t-il expliqué, en soulignant qu’il pouvait y avoir une deuxième vague du virus pendant l’automne et l’hiver à venir dans l’hémisphère sud, lors d’une présentation devant des experts réunis. Même si l’avis du comité est consultatif, la décision finale incombe à la directrice générale de l’organisation Margaret Chan. Mais c’est sur sa recommandation que l’alerte mondiale avait été donnée en avril 2009 après la découverte du virus au Mexique et aux Etats-Unis, puis que la pandémie avait été déclarée en juin 2009.

Avec AFP (Genève, 14 avril 2010)


Laissez votre avis