Etats-Unis : Les assurances relèvent l’offre d’indemnisation des bénévoles du 11 septembre

    La compagnie d’assurance américaine WTC Captive, créée ad hoc sur des fonds fédéraux pour indemniser 10.000 bénévoles intervenus après les attentats du 11 septembre 2001 à New York, a relevé sa proposition à 712,5M de dollars, a annoncé jeudi un communiqué.

    WTC Captive a d’autre part proposé de limiter à 25% de la somme totale le montant des honoraires des avocats, « ce qui réduirait les dépenses d’environ 50M », a souligné la compagnie dans le document.

    Des milliers de plaignants, principalement des pompiers, policiers et ouvriers du bâtiment, ont porté plainte contre la ville de New York pour des problèmes de santé qu’ils estiment liés au travail effectué sur les décombres du World Trade Center (WTC) après les attentats du 11 septembre.

    Des secouristes se sont plaints de maladies engendrées par l’inhalation de poussières toxiques sur le site de Ground Zero. Par ailleurs, des études ont montré une hausse des maladies respiratoires chez les habitants du sud de Manhattan ayant inhalé de la poussière provenant de l’effondrement des tours jumelles.

    Le juge fédéral Alvin Hellerstein, dont l’accord est requis ainsi que celui de 95% des plaignants, avait estimé en mars dernier qu’une précédente offre de 657M de dollars n’était pas satisfaisante, et qu’il fallait que les honoraires des avocats soient réduits.

    « A mon avis ce n’est pas suffisant, et des négociations ultérieures sont nécessaires », avait-il déclaré après avoir écouté des témoignages de victimes. Il avait évoqué la question épineuse des honoraires des avocats, estimés à quelque 200M dollars, soit plus du tiers du montant total des indemnités. « Ces honoraires devraient être pris en charge par les assurances et pas par les victimes », avait-il dit.

    Après la nouvelle offre de WTC Captive, une audience devant le juge Hellerstein est prévue le 23 juin. Les attentats du 11 septembre 2001 à New York, parmi les plus meurtriers de l’Histoire, ont fait près de 3.000 morts.

    New York, 10 juin 2010 (AFP)


    Laissez votre avis