Etats-Unis : les démocrates “confiants” dans l’adoption de la réforme santé en 2009

Plusieurs responsables de la majorité démocrate du Sénat américain se sont déclarés “confiants” lundi soir, à l’issue d’une réunion de groupe, quant à une adoption de la réforme de la couverture maladie avant la fin de 2009.

“Je suis confiant dans le fait que d’ici à la semaine prochaine, nous serons sur le point d’envoyer au président ce projet de loi”, a dit le chef de la majorité démocrate Harry Reid, à l’issue de la réunion à huis clos qui a duré environ une heure.

“Avant que nous partions d’ici (pour les congés de fin d’année, ndlr) dans les deux prochaines semaines ou moins, nous adopterons le projet de loi de réforme de la couverture maladie”, a déclaré le sénateur Christopher Dodd.

Ces commentaires interviennent alors que le projet de loi semblait pourtant dans l’impasse lundi après des commentaires des sénateurs Ben Nelson (démocrate) et Joe Lieberman (indépendant) se refusant à soutenir le texte de “compromis” forgé la semaine dernière entre centristes et élus de gauche.

M. Nelson rejete les dispositions qui pourraient mener à un financement de l’avortement sur fonds publics.

M. Lieberman a dit qu’il “va avoir du mal à voter” pour une disposition qui élargit l’assurance santé des personnes âgées (Medicare) aux personnes entre 55 et 64 ans.

L’abandon de cette disposition pourrait apporter le soutien de M. Lieberman, mais aussi celui de la seule républicaine susceptible de voter avec les démocrates, Olympia Snowe.

M. Reid a besoin des voix de 60 sénateurs sur 100 pour faire approuver le projet de loi en évitant une obstruction de la minorité républicaine.

Les sénateurs attendaient toujours lundi de recevoir, du bureau du budget du Congrès (CBO), l’estimation du coût de leur dernière proposition.

La Chambre des représentants a déjà adopté le 7 novembre sa version de la réforme au coeur du programme du président Barack Obama qui vise à généraliser la couverture maladie dans un pays où 46 millions de personnes en sont dépourvues.

Washington, 14 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis