Grippe A : Les Français toujours peu enclins à se faire vacciner selon un nouveau sondage

Les sondages se suivent et se ressemblent sur les intentions de vaccination contre la grippe A des Français. L’institut LH2 publie ainsi une enquête réalisée pour AG2R la Mondiale sur ce thème, à une semaine du début de la campagne de vaccination pour l’ensemble de la population. Le sondage montre une fois de plus les réticences des Français à se faire vacciner.

A la question « vous personnellement, allez-vous vous faire vacciner ? », 55% des sondés* répondent non, certainement pas et 26%, non, probablement pas. En clair, 8 Français sur 10 ne semblent pas prêts à tendre le bras pour recevoir les deux injections prévues par le gouvernement. Ils ne sont que 17% à répondre oui à la question, le reste des personnes interrogées ne se prononçant pas.

Adélaïde Zulfikarpasic, directrice du département opinion de LH2, voit deux explications à ces résultats. Tout d’abord, les craintes suscitées par le vaccin. Dépôt de plainte pour dénoncer la campagne de vaccination et montée au créneau de certains professionnels de santé contre le vaccin d’un côté et les tentatives pour rassurer la population de l’autre, les Français semblent avoir du mal à se retrouver dans ce flot d’informations contradictoires. Résultat, la plupart d’entre eux préfèrent s’en remettre à la sagesse populaire selon laquelle dans le doute il vaut mieux s’abstenir.

Une autre explication tient à un recul de la crainte d’une pandémie. Le sujet a été chassé de la une de l’actualité pendant une bonne partie du mois d’octobre. Le volume des personnes contaminées semblaient se réduire jour après jour, tout comme le nombre de fermetures de classe. Tout cela pouvait laisser croire aux Français que la pandémie était en phase de rémission et ainsi que la vaccination n’était pas indispensable. Pourtant après une période d’accalmie, l’épidémie semble reprendre de la vigueur selon les derniers chiffres l’Institut national de veille sanitaire (Invs).

*le sondage a été réalisé les 30 et 31 octobre 2009 sur un échantillon de 1008 personnes représentatives de la population française.


Laissez votre avis