Grippe H1N1 : 67 morts en Ukraine, le gouvernement tente de rassurer

Soixante-sept personnes sont mortes en Ukraine de la grippe et de difficultés respiratoires aiguës, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé publié lundi, alors que le gouvernement cherche désormais à rassurer après le vent de panique qui a soufflé sur le pays.

“Soixante-sept personnes sont mortes”, a indiqué le ministre adjoint de la Santé, Vassyl Lazorychynets. Le précédent bilan faisait état de 60 morts. Ces chiffres concernent surtout les régions occidentales, les plus affectées par l’épidémie, mais “ne sont pas pas très différents” de ceux observés les années précédentes, a-t-il fait valoir.

“Officiellement, 22 cas de grippe H1N1 ont été confirmés” dans ce pays de 46 millions d’habitants, a souligné M. Lazorychynets. Parmi eux, seul un cas mortel a été recensé, selon le service de presse du ministère, alors que le Conseil de la sécurité nationale a pour sa part rapporté vendredi quatre morts de grippe H1N1.

Environ 255.000 personnes souffrent de la grippe, pour l’essentiel dans l’ouest du pays, et 15.000 d’entre elles sont hospitalisées, dont quelque 170 dans des unités de soins intensifs, a précisé M. Lazorychynets.

Après l’annonce vendredi de mesures drastiques pour enrayer la grippe, comme la fermeture provisoire d’écoles, le Premier ministre Ioulia Timochenko a cherché lundi à rassurer, alors que les Ukrainiens se sont précipités dans les pharmacies pour acheter masques chirurgicaux et médicaments. “Nous avons une épidémie de grippe ordinaire, accompagnée d’un petit nombre de cas de grippe H1N1”, a-t-elle assuré, dénonçant le caractère artificiel de la panique “créée par des déclarations peu scrupuleuses de certains hommes politiques”.

L’Eglise orthodoxe ukrainienne relevant du Patriarcat de Moscou a néanmoins appelé lundi ses fidèles à se joindre à une prière “pour l’arrêt de la propagation de la maladie et la guérison des malades” et qui sera prononcée cette semaine par ses prêtres.

Le puissant Parti des régions (opposition pro-russe) a lui réclamé lundi au gouvernement un rapport sur la situation devant le Parlement et s’est mis à distribuer des masques de protection parmi les députés et les journalistes, selon Interfax.

Le maire de Kiev Léonid Tchernovetski, connu pour des idées extravagantes, a estimé que le match de Ligue des champions prévu mercredi à Kiev entre l’Inter Milan et le Dynamo Kiev devrait se dérouler sans spectateurs pour éviter toute contagion.

Le gouvernement, qui disposait d’environ 130.000 doses de l’antiviral Tamiflu, vient de s’en faire livrer 300.000 doses et compte en acquérir encore 900.000 supplémentaires.

Kiev, 2 nov 2009 (AFP)


Laissez votre avis