Groupama 3 dans l’hémisphère sud creuse l’écart sur les temps de référence

Le bateau aux couleurs de Groupama a passé l’équateur en 5 jours, 15 heures et 23 minutes et signe un nouveau temps de référence. L’objectif du record est toujours en ligne de mire avec un écart relatif avec le temps de Bruno Peyron d’un jour et demi.

« On regardait défiler les milles sur le GPS pour savourer le passage au moment précis : c’est toujours un moment un petit peu magique quand on passe d’un hémisphère à l’autre… » raconte Jacques Caraës, l’un des coéquipiers de Franck Cammas lors de la vacation radio mercredi midi.
Moins de six jours après avoir franchi la ligne de départ au large d’Ouessant, le maxi trimaran et ses 10 hommes à bord ont basculé dans l’hémisphère sud.

Une avancée rapide, qui s’est faite avec une météo plus favorable qu’espérée, comme le confirme Jacques Caraës : « On est plutôt mieux que ce qu’on aurait pu prévoir au départ de Ouessant, on a eu plus de vent semble-t-il. On a amélioré le temps d’une quinzaine d’heures : c’est de bon augure de rentrer dans le match de cette manière avec un bateau en parfait état. »

Groupama 3 est performant et affiche une phénoménale moyenne de 24 nœuds pour parcourir les 3 235 miles nautiques qui séparaient Ouessant de l’équateur.
Le bateau et son équipage se sont excentrés et sont maintenant plus proches des côtes du Brésil que de celles de l’Afrqiue. L’objectif est d’obliquer prochainement vers l’Est pour rattraper la route vers le Cap de Bonne Espérance, distant d’encore 3 500 miles.

Credit Photo : Yvan Zedda

Laissez votre avis