International : Allianz Suisse lutte contre la fraude à l’assurance pendant les vacances

L’assureur Allianz Suisse s’investit de plus en plus dans la lutte contre la fraude à l’assurance, notamment en surveillant les sinistres qui surviennent pendant la période estivale.

Si les chiffres de la fraude en Suisse restent conséquents (10% des sinistres indemnisés – estimations de l’Association Suisse d’Assurances), les assureurs cherchent à contrer ces pratiques. C’est notamment le cas d’Allianz Suisse, qui a fait face l’an dernier à plus d’un millier de cas de fraude, soit une hausse d’environ 10%. Il s’agit en général de dommages matériels causés par les assurés eux-mêmes, de lésions corporelles feintes et de collisions simulées ainsi que de trafic de véhicules.

«En ces temps de difficultés économiques, les gens ont moins de scrupules envers leur assurance», déclare Jörg Zinsli, responsable sinistres d’Allianz Suisse. L’été est ainsi le théâtre de plusieurs exemples de fraudes comme une déclaration de vol de sac de sport, avec des objets de valeur mais sans facture d’achat. Autre exemple, le nombre de collisions par l’arrière augmente de manière significative pendant l’été, surtout pour les sinistres survenant à l’étranger.

Si les arnaqueurs recourent à des méthodes de plus en plus ingénieuses, il en va de même des experts en lutte contre la fraude. Si les doutes sont justifiés, les logiciels les plus récents permettent d’examiner plus rapidement et efficacement les données et les documents falsifiés.

L’année dernière, le service de lutte contre la fraude d’Allianz Suisse a décelé plus d’un millier de cas d’escroquerie. «Nous n’en sommes bien sûr pas à soupçonner une tentative de fraude à chaque avis de sinistre. La majorité de nos clients sont parfaitement honnêtes. Toutefois, lorsque certains indices laissent supposer une escroquerie, nous sommes aujourd’hui davantage en mesure de procéder aux éclaircissements nécessaires», explique Jörg Zinsli.


Laissez votre avis