La Cour des Comptes remet son rapport sur la Sécu

La Cour des Comptes a rendu public ce mercredi 16 septembre son rapport annuel sur la Sécurité Sociale. D’une année sur l’autre le constat reste le même : les recettes stagnent, voire diminuent et les dépenses grimpent. La Cour émet donc plusieurs recommandations pour tenter d’endiguer le creusement de la dette de la Sécurité Sociale.

Pas moins de 52 recommandations ont été émises. Parmi elles, la mesure envisagée par le gouvernement de modifier les avantages en terme de retraites pour les femmes ayant eu des enfants. A l’heure actuelles, les mères ayant élevé des enfants pouvaient bénéficier jusqu’à deux années de cotisations retraites par naissance. La Cour des comptes va plus loin que le gouvernement et préconise de la rabaisser à deux trimestres par enfant.

La Cour des Comptes recommande également de renforcer le contrôle des ALD (Affections de longue durée). Il s’agirait de vérifier la réalité de ces ALD qui concernent plus de 6 millions d’assurés en France et qui couteraient en moyenne 7068 euros par an par personne selon un rapport de l’Assurance Maladie. A eux seuls, les remboursement des ALD concentreraient près de 60% des dépenses de la Sécurité Sociale.

La Cour des Comptes insiste en outre sur la nécessité d’une meilleure gestion des hôpitaux publics, notamment un suivi drastique de l’affectation des investissements dépassant les 50 millions d’euros. Elle propose également une analyse des branches d’activités représentant un surcoût afin de mieux identifier les moyens de réaliser des économies sur certains postes budgétaires au cas par cas.

L’objectif de ces recommandations est évidemment d’endiguer l’augmentation de la dette de la Sécu, dont le paiement des intérêts représentent à eux seuls la bagatelle 4 milliards d’euros par an. Une dette qui se creuse sous les effets de la crise. L’augmentation du chômage réduit le montant des cotisations collectées par la Sécurité sociale alors que dans le même temps les dépenses explosent. Résultat, le ministre du budget Eric Woerth prévoit un déficit qui devrait avoisiner les 18 milliards d’euros pour l’année 2009.


Laissez votre avis