Le premier “crash test vélo” à Paris pour sensibiliser les jeunes aux dangers de la circulation

La préfecture de police (PP) de Paris et l’assureur MMA organisent mardi matin sous la Tour Eiffel le premier “crash test vélo” pour sensibiliser les jeunes à la situation la plus meurtrière en ville pour les cyclistes, l’angle mort, a-t-on appris auprès de la PP.

Cet événement inédit, auquel assisteront 320 collégiens âgés de 13 à 17 ans issus de huit établissements parisiens, comprendra également une démonstration de freinage d’une voiture, pour attirer l’attention sur les distances de sécurité, ainsi qu’un “crash test” entre un scooter et une voiture pour illustrer la violence d’un choc à 50km/h et les dangers de la vitesse.

Pour Françoise Hardy, chargée de la sécurité routière à la préfecture de police de Paris, il s’agit “de montrer aux jeunes les risques encourus quand ils sont au guidon de leur deux roues cyclistes ou motorisés et de les sensibiliser aux accidents” en leur donnant “des exemples concrets d’accidents arrivés à Paris comme, pour les cyclistes, l’angle mort”.

Sur les cinq cyclistes tués dans la capitale en 2008, quatre l’ont été du fait d’un problème de visibilité d’autres usagers de la route (camion, bus voiture). Avec cette opération de prévention des accidents de deux-roues à Paris, Mme Hardy souhaite “qu’à travers les jeunes, on sensibilise également les parents”.

A Paris, le nombre des tués à vélo est stable (5 en 2008) et le nombre de tués en deux-roues motorisés en hausse de 7,14% (15 tués en 2008). Ainsi, 635 cyclistes ont été victimes d’un accident de la route, soit 6,62% des l’ensembles des usagers, alors qu’on a dénombré 5.209 victimes en deux-roues motorisés soit 54,37% de l’ensemble des usagers.

AFP


Laissez votre avis