Marché Automobile France : Les immatriculations sont en hausse de 11,9% en mai 2009

Sur un marché de plus de 30 millions de voitures particulières, les ventes de voitures neuves affichent un net regain de forme avec une hausse de 11,9% des immatriculations. Le marché des véhicules utilitaires légers poursuit sa chute, en attendant d’hypothétiques mesures incitatives.

C’est une bonne nouvelle pour les assureurs : les vente de voitures neuves repartent à la hausse en mai 2009 avec un volume d’immatriculation en hausse de 11,9% par rapport à 2008. Ces nouveaux véhicules à assurer arrivent à point nommé dans un marché toujours aussi concurrentiel où des innovations sur les produits ou sur les tarifs pourraient être annoncées dans les jours qui viennent.

Côté chiffre, le marché français se porte bien mieux que le mois précédent (-8,3% par rapport à 2008) et approche du mois de mars 2009 (+8,1%). 206 387 véhicules ont été immatriculés en mai, soit un peu plus de 20 000 voitures particulières de plus qu’en avril. La hausse entre avril et mai 2009 est de 11,7%.

Par contre, les véhicules utilitaires légers (moins de 5,1 tonnes) cèdent toujours autant de terrain et reculent encore de 22,9% en nombre d’immatriculation. Les professionnels du secteur ont alerté le gouvernement pour qu’il prenne des mesures anti-crise, mais pour le moment, rien n’a été annoncé.

Pourtant, une mesure comme la prime à la casse semble animer le marché. En Europe, les pays qui ont mis en place ce système retrouvent des chiffres en hausse, alors que ceux qui ne l’ont pas adopté continuent de voir les immatriculations baisser inexorablement.

Depuis le mois de janvier, le solde du marché des voitures neuves est en légère baisse, de 1,4% (-0,5% pour le même nombre de jours ouvrables) avec 896 318 immatriculations sur 5 mois. Dans le même temps, le marché des véhicules utilitaires légers affiche une baisse de 24,7% des immatriculations.


Laissez votre avis