Marché de l’automobile : Renault voit son bénéfice reculer de 78% mais reste bénéficiaire

Le groupe Renault a dévoilé ses résultats ce jeudi 12 février. Avec 599 millions d’euros de bénéfices, le groupe évite les pertes mais doit freiner ses ambitions pour 2009. Toutefois, le constructeur automobile n’entend pas dégraisser les effectifs au-delà d’un plan de départs volontaires non remplacés déjà en cours depuis 2007

Les résultats de Renault ne sont pas aussi alarmants que ceux de Peugeot, bien qu’ils soient en forte baisse. La marque au losange parvient à faire des bénéfices en 2008 mais bien loin de ses résultats antérieurs. En un an, le résultat net est passé de 2,7 milliards d’euros à 599 millions d’euros ! Soit une baisse de 78%.
Comme Carlos Ghosn avait prévenu cet été, le dernier trimestre a été particulièrement difficile pour toute la filière automobile, subissant de plein fouet les premiers effets de la crise financière et le constructeur automobile français n’a pas été épargné.

2009 ne s’annonce pas vraiment comme une bonne année, mais le patron de Renault a repoussé toute idée d’un plan social. Les 4 000 départs annoncés en France pour l’année 2008 entraient dans un plan d’ajustement des effectifs qui va se poursuivre en 2009.
Cependant, aucune prévision chiffrée n’est possible pour 2009. Renault prévoit une « détérioration des conditions du marché » et va se tourner vers un contrôle des dépenses et une meilleure gestion des stocks pour limiter la casse.

Dans un tel contexte, les assureurs tablent sur des tensions sur le marché de l’assurance automobile. Les véhicules neufs représentant une part non négligeable des nouveaux contrats, l’avenir du secteur automobile pèse sur les prévisions.


Laissez votre avis