Ondes électromagnétiques : les recommandations de l’Afsset

Voici les principales recommandations sur les ondes électromagnétiques émises par l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), publiées jeudi.

TELEPHONES MOBILES :

– “privilégier” les appareils à faible émission (DAS ou débit d’absorption spécifique, qui mesure le niveau de radiofréquences émis par le portable).

– “généraliser la mise à disposition des indicateurs d’exposition maximale pour tous les équipements personnels utilisant la technologie des radiofréquences (téléphones portables, téléphones sans fil, veille-bébé. Développer des “labels intelligibles”).

– “réduire l’exposition des enfants en incitant à un usage modéré du téléphone portable”

– mettre en oeuvre des outils simples permettant de réduire les expositions: interrupteurs permettant de désactiver les émetteurs lorsqu’ils ne fonctionnent pas (wi-fi, modem ….), accès filaires multiples sur les modem wifi sans surcoût, recours au kit piéton.

ANTENNES-RELAIS :

– “recourir aux exposimètres portables afin de mieux caractériser les expositions individuelles”.

– “identifier et cartographier les lieux présentant des valeurs sensiblement plus élevées que le niveau ambiant” et “proposer des procédures visant à réduire l’exposition dans ces lieux”.

– “peser avec soin les conséquences, pour la population générale et pour les utilisateurs de téléphone mobile, d’une réduction de la puissance des antennes relais qui pourrait conduire à l’augmentation de l’exposition à la tête aux radiofréquences émises par les téléphones mobiles”.

– “favoriser la concertation et le débat autour des nouvelles implantations ou modifications d’émetteurs radiofréquences (…) en impliquant l’ensemble des acteurs concernés”.

– mutualiser les émetteurs entre opérateurs de téléphonie mobile.

ELECTRO-HYPERSENSIBILITE (symptômes parfois attribués aux ondes) :

– “développer et évaluer un outil de diagnostic clinique”

– “définir des modalités d’une prise en charge globale des sujets hypersensibles”.

– “organiser un suivi des patients”

– “développer des travaux de recherche”.

Paris, 15 oct 2009 (AFP)


Laissez votre avis