Réforme assurance maladie : Obama dit qu’il ira de l’avant, avec ou sans républicains

Le président des Etats-Unis Barack Obama a prévenu jeudi qu’il irait de l’avant dans sa réforme de l’assurance maladie avec ou sans l’appui des républicains, à l’issue d’un marathon de discussions sur ce projet phare du début de son mandat, bloqué au Congrès.

“Nous ne pouvons pas débattre pendant encore un an là dessus”, a affirmé M. Obama en concluant un “sommet” télévisé de près de sept heures avec une quarantaine de parlementaires démocrates et républicains, qu’il avait convoqués près de la Maison Blanche pour cet événement sans précédent sous sa présidence.

Le dirigeant démocrate a dit avoir noté au cours de la discussion des points de convergence avec l’opposition républicaine, notamment sur des aspects de la réforme comme la lutte contre les fautes médicales, le marché de l’assurance et le coût de l’assurance maladie. Mais il a avoué ne pas savoir s’il était possible de réconcilier d’autres positions “philosophiques” très éloignées.

Il a aussi semblé indiquer qu’il était prêt à recourir à l’arme d’une tactique législative controversée, dite de “réconciliation”, qui forcerait le passage d’une réforme de l’assurance maladie en dépassant la minorité de blocage dont disposent les républicains au Sénat.

“Y a-t-il suffisamment d’efforts pour que dans un mois, dans quelques semaines, dans six semaines, nous puissions effectivement parvenir à quelque chose?”, a demandé M. Obama à ses opposants.

“Si nous ne le pouvons pas, alors je pense qu’il nous faudra aller de l’avant et prendre certaines décisions, et c’est à cela que servent les élections”, a-t-il ajouté, paraissant signaler qu’il était prêt à faire avancer le dossier sans soutien républicain.

Washington, 25 fév 2010 (AFP)


Laissez votre avis

judi togel