Réforme de l’assurance maladie : la Chambre des représentants votera dimanche

La Chambre américaine des représentants votera dimanche sur la réforme de l’assurance maladie, a affirmé jeudi un membre de la direction démocrate de la Chambre.

Selon le représentant démocrate Chris Van Hollen, un proche de la présidente de la Chambre Nancy Pelosi, la chambre basse se prononcera dimanche sur le projet de loi adopté au Sénat le 24 décembre. Par ailleurs, M. Van Hollen a indiqué que le président Barack Obama qui doit partir dimanche pour une tournée en Asie serait présent à Washington dimanche au moment du vote. « Je pense qu’il sera là », a-t-il dit à l’AFP.

Parallèlement le bureau du Budget du Congrès américain (CBO) a donné jeudi aux démocrates de la Chambre une estimation de la dernière version du plan de réforme de l’assurance maladie, selon laquelle le plan réduit le déficit américain de 130Mds de dollars sur 10 ans (2010-2019). Le CBO affirme également que si le projet de loi voté par le Sénat était adopté, et que les « corrections » voulues par la Chambre étaient rajoutées, la réforme coûterait un total de 940Mds de dollars.

Le projet du Sénat seul réduisait le déficit de 118Mds sur 10 ans. En outre, selon les chiffres publiés jeudi, le plan réduirait également le déficit de 1.200Mds au cours des 10 années suivantes (2020-2029). Avec ces chiffres en mains, les démocrates de la Chambre doivent publier jeudi l’ensemble de « corrections » qu’ils entendent adopter et faire adopter par le Sénat, afin de rendre le plan plus conforme à leurs exigences. Les mesures seront publiées sur internet pendant 72 heures et un vote aura lieu dimanche sur la réforme à la Chambre des représentants.

Pour être adopté, le texte doit rassembler 216 voix sur 435 à la Chambre basse. Or, beaucoup de démocrates qui n’aiment pas le texte du Sénat attendaient la publication des chiffres du CBO pour se prononcer. La minorité républicaine reste opposée au texte. Le président promulguerait ensuite la loi, avant que les corrections ne soient débattues au Sénat.

Washington, 18 mars 2010 (AFP)


Laissez votre avis