Réforme santé : le plan du Sénat américain impopulaire parmi les électeurs

Une majorité d’électeurs américains désapprouve l’ambitieuse réforme de la couverture maladie qui devrait être approuvée par le Sénat américain d’ici jeudi, selon un sondage publié mardi, qui voit la popularité du président Obama à nouveau écornée.

La réforme du système de santé, l’un des projets phares de M. Obama, se heurte à 53% d’opinions défavorables dans ce sondage de l’université Quinnipiac. Les électeurs désapprouvent également la manière dont le président américain mène la réforme (56% contre 38%).

En juillet, M. Obama devançait de 20 points les républicains sur la question de savoir à qui les électeurs faisaient le plus confiance pour traiter de cette question. Or “cette marge s’est amenuisée et n’est plus que de 45% contre 40% aujourd’hui”, souligne Peter Brown, de l’institut Quinnipiac.

Le plan a tout juste recueilli lundi au cours d’un premier vote les 60 voix sur 100 nécessaires à son adoption par le Sénat. Le vote final sur cette question devrait intervenir jeudi, le soir du réveillon de Noël. Le texte du Sénat devra ensuite être réconcilié avec celui de la Chambre des représentants avant de pouvoir être promulgué par le président.

Parmi les électeurs républicains, 83% désapprouvent le plan de réforme de la santé contre 10% qui l’approuvent. Le sondage montre aussi que les électeurs indépendants sont opposés à la réforme telle qu’elle est proposée, par 58% contre 30%.

Si, parmi l’ensemble des sondés, la réforme dans son ensemble est majoritairement rejetée, en revanche l'”option publique”, abandonnée par le Sénat et qui mettrait en concurrence une caisse de santé publique avec les assurances privées, est soutenue par 58% des sondés contre 38%.

Cette option est toujours présente dans la version de la Chambre des représentants.

Près des trois quarts (73%) des sondés pensent enfin que M. Obama ne peut imposer sa réforme sans augmenter le déficit budgétaire et 56% se disent opposés à toute réforme si le déficit augmente. Le bureau du Budget du Congrès (CBO) a calculé au contraire que le projet de loi réduirait le déficit de 132 milliards de dollars sur 10 ans.

Le sondage a été réalisé du 15 au 20 décembre auprès de 1.616 personnes inscrites sur les listes électorales, avec une marge d’erreur de plus ou moins 2,4 points.

Selon un autre sondage CNN/Opinion Research publié lundi, 56% des personnes interrogées sont hostiles au texte préparé au Sénat contre 42% qui -l’approuvent. Ce sondage révélait toutefois un gain de six points en faveur de la réforme par rapport à début décembre.

Washington, 22 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis