Santé / Espagne : Les frais médicaux des sans-papiers facturés à leurs pays d’origine

L’Espagne continuera de soigner dans le système public de santé les immigrés en situation irrégulière. Leur traitement sera cependant facturé à leurs pays d’origine, à condition qu’il existe une convention bilatérale.

Cette mesure s’appliquait déjà aux visiteurs de passage, mais elle sera dorénavant étendue aux immigrés sans-papiers. Ces derniers pouvaient jusqu’alors être soignés gratuitement dans le service-public espagnol lorsqu’ils résidaient dans le pays, a expliqué à l’AFP un porte-parole du ministère de la Santé.

Le gouvernement conservateur espagnol, qui s’est engagé dans un effort de rigueur sans précédent pour tenter de diminuer son déficit public, a décidé de priver les immigrés en situation irrégulière d’accès au système gratuit de santé à partir du 1er septembre. Les urgences, le suivi de grossesse et l’assistance aux moins de 18 ans seront encore traités gratuitement.

Jusqu’à présent, les étrangers pouvaient, même s’ils ne possédaient pas de papiers, obtenir une carte vitale, à condition d’avoir déclaré leur adresse auprès de la municipalité concernée.

La mesure envisagée s’appliquera ainsi aux pays européens, mais pas seulement. Des conventions bilatérales doivent alors été signées, comme par exemple avec l’Équateur ou le Maroc.

Une grande polémique en Espagne

Des associations d’immigrés dénoncent cette décision qui frappe les plus vulnérables tandis que déjà plus de 1.000 médecins de famille se sont inscrits sur une liste «d’objecteurs de conscience» à cette mesure.

Face à cette controverse, le ministère de la Santé a annoncé en fin de semaine dernière, qu’il songeait à un système d’assurances payantes qui donneraient accès au service-public.

Les personnes originaires de pays n’ayant pas établi de convention avec l’Espagne ou qui «ne sont pas couvertes par le système d’assurance de leur pays, devront payer elles-mêmes ou à travers leur assurance privée», a précisé, vendredi dernier, la porte-parole du ministère

A lire également :

Santé / Espagne : 900 médecins s’insurgent pour les soins des sans-papiers

Avec AFP


Laissez votre avis