Santé / Grippe : Une eurodéputée réclame la suspension d’un vaccin après des cas de narcolepsie

Une eurodéputée écologiste française a annoncé mercredi avoir demandé à la Commission européenne de suspendre l’autorisation d’un vaccin contre la grippe H1N1, soupçonné d’avoir provoqué une grave maladie neurologique chez plus de 150
enfants.

Michèle Rivasi a demandé au commissaire européen chargé de la Santé, John Dalli, de suspendre au moins provisoirement l’autorisation de mise sur le marché du vaccin Pandemrix, produit par le laboratoire GSK. Bien que conçu contre l’épidémie de grippe H1N1 de 2009-2010, ce vaccin peut encore être utilisé contre les grippes saisonnières, selon l’élue Verte.Rare, la narcolepsie, ou maladie de Gélineau, se traduit par des accès de sommeil irrésistibles et inopinés, et par une fatigue extrême.

Le mois dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’était inquiétée d’une augmentation des cas de cette affection chez des enfants et des adolescents vaccinés avec le Pandemrix, et avait jugé « justifié » de diligenter des enquêtes « plus poussées » en la matière.

Selon le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC), une institution de l’Union européenne basée à Stockholm, un total de 155 cas de narcolepsies ont été recensés au 27 janvier 2011 en Europe, dont la grande majorité en Scandinavie: 61 en Suède, 55 en Finlande et 10 en Norvège. La Finlande a d’ailleurs retiré ce vaccin du marché dès août dernier.

« Hélas », a souligné Mme Rivasi, l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) n’a pas suivi la même démarche, préférant attendre le résultat d’études scientifiques avant de se prononcer. « Pourquoi, dès qu’il s’agit de médicaments ou de vaccins, le principe de précaution doit-il systématiquement profiter aux entreprises et non aux patients? », a-t-elle poursuivi. « Cela me fait malheureusement penser à l’affaire du Mediator et du Benfluorex ».

En France, où 72% des quelque 5,7 millions de personnes vaccinées contre le H1N1 l’ont été avec le Pandemrix, 20 cas douteux ont été recensés, selon l’ECDC. On compte également huit cas en Allemagne et quatre en Suisse, notamment. Produit par le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK), le Pandemrix a été injecté à plus de 90 millions de personnes dans 19 pays lors de campagnes de vaccinations contre la grippe H1N1.

Strasbourg (Parlement européen), 9 mars 2011 (AFP)


Laissez votre avis