Santé : Le Maroc ouvre un accès gratuit aux soins pour 8,5M de pauvres

Depuis Casablanca, le roi marocain Mohammed VI a piloté hier, mardi 13 mars, le coup d’envoi d’une opération exceptionnelle. Un régime d’assistance médicale gratuit, intégralement ou partiellement, est désormais accessible aux plus démunis.

L’opération est historique. En débloquant une somme d’environ 3Mds de dirhams (290M d’euros) sur toute l’année 2012, le Maroc s’engage a offrir une gratuité des soins médicaux partielle ou totale pour ses plus pauvres habitants, soit 28% de la population.

Ce régime d’assistance médicale (Ramed) s’inscrit dans les fondamentaux que le nouveau gouvernement en place depuis janvier entend traiter successivement. 8,5M de démunis bénéficieront ainsi de ce programme de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales.

Fonctionnement du Ramed

4M de marocains dépassant le seuil d’extrême pauvreté accèderont désormais à une gratuité complète de leurs soins de santé. Pourront s’ajouter à ces bénéficiaires 160 000 autres habitants du royaume, principalement issus de la population carcérale, des orphelinats et de la rue (sans domicile fixe), s’ils sont jugés éligibles.

Les quelques 4,5M restants, considérés en situation de vulnérabilité, devront s’acquitter d’une faible cotisation annuelle de 120 dirhams (10 euros) afin de jouir du régime d’assistance médicale. Cette cotisation sera individuelle. Pour les familles, le tarif sera fixe et n’excédera pas 600 dirhams par an (54 euros), et ce même si le nombre d’enfants se révèle important.

Les soins ne pourront en l’occurrence s’appliquer a titre gracieux qu’au sein des établissements publics appartenant à l’État.

Le dispositif du Ramed s’insère dans les travaux de grandes œuvres initiés par le gouvernement à l’issue de l’adoption de sa nouvelle constitution en juillet 2011.


Laissez votre avis