Sondage : 62% des Français estiment qu’il est difficile de bien vieillir

L’étude* réalisée par le groupe Prévoir et l’Ifop sur la perception du « bien vieillir» chez les Français oppose le pessimisme des jeunes et des plus défavorisés à l’optimisme des plus âgés et des couches sociales aisées.

Si 62% des personnes interrogées déclarent qu’il leur semble « difficile » de bien vieillir, la majorité des plus 65ans ne se sent pas inquiétée. L’âge de basculement dans la vieillesse, estimé à 61 ans chez les moins de 25ans, est repoussé à mesure que les Français s’en rapprochent. Établi en moyenne à 69 ans, les plus de 65 ans l’estiment en revanche à 77 ans.

La perception du vieillissement est également une affaire de classe sociale. Alors que 70% des Français affirment que « bien vieillir, c’est vieillir en bonne santé » et épanoui culturellement, les catégories populaires ne se sentent pas concernées par une telle perspective. Non seulement elles anticipent l’âge de basculement à 65 ans, mais considèrent que leur mode de vie et leur revenus ne sont pas en adéquation avec les recommandations pour bien vieillir, dont seuls profitent les plus aisés (nourriture saine, sport, voyage).

En revanche tous semblent s’accorder sur un point : 89% des Français affichent un scepticisme sur le recours à la chirurgie esthétique ou aux artifices (crèmes de soins, teinture). Un bon vieillissement est avant tout naturel pour la majorité, toutes classes et tous âges confondus.

*Sondage réalisé sur un échantillon de 1.007 personnes entre le 1er et le 3 février 2011


Laissez votre avis