Trophée Jules Verne : Groupama 3 creuse l’écart dans la dernière ligne droite

Groupama 3 et Franck Cammas sont en avance sur le temps de référence et l’avenir semble conforter les espoirs de record. Après 45 jours de mer, les 10 hommes à bord du maxi-trimaran avancent vers Ouessant en confiance.

« Les manoeuvres sont rodées depuis quarante-cinq jours, mais c’est toujours un moment délicat car c’est dans ces situations que l’on peut abîmer du matériel. Il faut faire attention, surtout quand il y a vingt-cinq noeuds de vent… Il faut maintenant rester dans le rythme, sans prise de risques. Mais on peut arriver sans forcer à rester dans le système dépressionnaire : tout dépendra de l’état de la mer ! On est confiant sur l’état du matériel parce que nous avons toujours préservé le bateau, mais on va attaquer une phase similaire aux mers du Sud… » prévenait Franck Cammas lors de la vacation de mercredi midi.

Autant dire qu’à bord, l’optimisme est en réserve. A quelques jours d’arriver, les marins ne veulent surtout pas s’avancer sur un éventuel pronostic et se concentrent sur les manœuvres à effectuer dans les prochains jours.

Groupama 3 a maintenant près de 450 miles d’avance sur le temps de référence de Bruno Peyron et d’Orange 2. La ligne d’arrivée à Ouessant se rapproche grâce à des conditions météo favorables, mais Groupama 3 devra se méfier d’une mer compliquée ne fin de parcours, selon les prévisions. A ce rythme de plus de 400 miles par jour, Groupama 3 est attendu au large d’Ouessant entre samedi matin et samedi après-midi, soit après environ 48 jours de mer…


Laissez votre avis