Trophée Jules Verne : Groupama 3 retrouve la route du Cap Horn

Après être remonté jusqu’au 47° sud pour éviter une dépression, Groupama 3, repart vers le Sud pour passer le Cap Horn, distant de 600 miles. A 17h, le maxi-trimaran comptait presque 300 miles d’avance sur le temps de référence d’Orange 2 et avait rejoint la route du détenteur du record depuis 2005.

La sortie de l’océan Pacifique est en vue pour les coéquipiers de Franck Cammas. Après avoir dévié de la route linéaire pour éviter une forte dépression, Groupama 3 est revenu dans les traces de son prédécesseur Orange 2 et devrait toujours passer le Cap Horn dans la nuit de jeudi à vendredi.

« On est un peu secoué et en fin de quart, on a vraiment froid. On se bat contre l’humidité ! Côté navigation, on avait très bien commencé cet océan Pacifique, mais après, ça ne s’est pas passé comme prévu. On est un peu déçu d’avoir perdu autant de temps pour gérer cette dépression : on pensait avoir deux jours de marge au Horn et en fait, on va passer quasiment en même temps. Mais le trimaran est en parfait état, prêt à remonter l’Atlantique : on va se refaire ! Je me souviens que sur Orange 2, nous avions été favorisés par un grand coup de pied aux fesses pour remonter le long des côtes argentines… Ce n’est a priori pas ce qui va nous arriver : il faudrait que la météo nous aide un peu. » indiquait Lionel Lemonchois (déjà cinq fois cap-hornier…) à la vacation radio de 12h30 avec le PC Course parisien de Groupama précise un communiqué.

Il faut dire que la course va terriblement se resserrer dans la dernière ligne droite, Groupama 3 n’étant plus vraiment en mesure de perdre du temps. Une satisfaction tout de même, le maxi-trimaran est en parfait état avant d’aborder la remontée de l’Atlantique. Les 7.000 derniers miles pourront se jouer à la régulière. La météo et les choix des marins vont déterminer la conquête du Trophée.

Crédit Photo : Team Groupama

Laissez votre avis