Trophées Jules Verne : Groupama 3 au large du Brésil

L’équateur passé depuis maintenant deux jours, Franck Cammas et son équipage font route vers les 40èmes rugissants à une moyenne de 25 nœuds. Pour garder une bonne vitesse, Groupama 3 a du se rapprocher des côtes brésiliennes avec lesquelles il flirte à une bonne centaine de miles, étant parfois ralenti par le trafic. L’avance sur le temps d’Orange 2 est de 475 miles.

Groupama 3 est dans les temps, conserve son avance et file droit vers le sud avant de changer de route pour aller vers l’est. Actuellement situé aux environs des côtes brésiliennes, tout l’équipage attend d’atteindre le point de changement de vent, et de filer ainsi vers l’ouest en direction de la pointe sud-africaine.

A ce propos, la nuit de lundi à mardi s’annonce particulièrement difficile, surtout après le premier changement de cap. Selon Sylvain Mondon, de Météo France, qui suit de près la météo depuis la France, « De nombreux empannages (changement de direction, ndlr) suivront ensuite pour exploiter au mieux les vents produits par trois systèmes différents étendant tour à tour leur influence sur la zone… ».

A bord, l’ambiance est toujours aussi bonne, à en croire les vidéos postées sur le site du team Groupama 3. Le passage de la ligne symbolique de l’équateur et l’entrée dans l’hémisphère sud ont donné lieux à quelques témoignages de la vie à bord.

Malgré une route très à l’est, Franck Cammas et Groupama 3 restent en avance sur le temps de Bruno Peyron sur Orange 2, actuel détenteur du Trophée. Mais la bascule vers l’est et le passage du Cap de Bonne Espérance surtout, donneront de meilleurs indicateurs de la position du maxi-trimaran aux couleurs de l’assureur.


Laissez votre avis