Trophée Jules Verne : Groupama 3 en retard après un jour de mer

Ce matin, le maxi-trimaran Groupama 3 naviguait dans les latitudes de Gibraltar. Cette nuit, il accusait, un retard de 120 miles par rapport au temps de référence, mais il en faut plus pour inquiéter Franck Cammas et son équipage. Le retard est déjà revenu à 60 miles, grâce à des vents plus favorables.

Le passage au large du Portugal a permis à Groupama 3 de reprendre de la vitesse et de combler le retard tout relatif accumulé hier. En choisissant de tracer par l’Ouest l’archipel de Madère et des Canaries. Le bateau va prochainement entrer dans une phase dépressionnaire. Il faudra alors affronter la pluie et un vent de près de trente noeuds.

A la différence de la première tentative, Groupama 3 est parti alors qu’une période de calme s’installait sur le Golfe de Gascogne. Ayant pu passer juste avant de se retrouver dans l’anticyclone, les dix hommes ont été obligés de manœuvrer beaucoup, pour se sortir des routes maritimes et bénéficier d’un vent favorable.

Mais le retard sur le temps de référence, qui s’élevait cette nuit à 120 miles, est retombé ce matin à 51 miles (à 10h00 heure française). L’empannage, aura lieu à Madère. Le maxi-trimaran prendra alors la direction du Sud et de l’Equateur.

« Le routage établi au départ de Ouessant se déroule donc comme prévu et à ce rythme, le trimaran géant devrait avoir rattrapé son retard dès mercredi matin » affirme un communiqué du PC course.

Credit Photo : Yvan Zedda

Laissez votre avis