Trophées Jules Verne : Groupama 3 est dans l’Océan Indien

Il aura fallu 14 jours 15 heures 47 minutes 54 secondes à Franck Cammas et ses équipiers pour passer de Ouessant au Cap de Bonne-Espérance. Groupama 3 est entré officiellement ce matin dans l’Océan Indien et le tour du monde : impossible de faire demi-tour maintenant. Le retard sur le parcours de référence est d’un peu plus de 200 miles.

Voilà un premier tiers de course terminé. La longue descente vers le Sud est finie pour Groupama 3 qui a commencé son tour de l’Antarctique ce matin à 5h43 en franchissant les caps de Bonne-Espérance et des Aiguilles. La route dans le grand Sud est longue d’environ 9.000 miles (17.000 km) et promet d’être pleine de surprises.

Après un weekend qui aura vu des vents favorables porter le maxi-trimaran, le retour a une situation plus calme est attendu dès ce lundi avant d’entrer dans un nouveau front. L’Océan Indien, l’un des plus dur à naviguer devrait être plus calme qu’à l’accoutumée selon les prévisions météo. Pendant une semaine, les marins vont devoir éviter les embûches afin de maintenir l’écart avec le temps de référence, voire de le diminuer.

Car au passage du Cap de Bonne-Espérance, Groupama 3 comptait un peu plus de 7h et 200 miles de retard. La course est encore longue. Il reste 17 000 miles à parcourir et au moins une trentaine de jours de mer. Quoi qu’il en soit, le record est toujours d’actualité.

Le point sur le passage au cap des Aiguilles :
– Lundi 15 février à 6h 43′ 47” (heure française) soit après 14 jours 15 heures 47 minutes 54 secondes
– Temps de référence sur le Trophée Jules Verne : 14j 08h 18′ (Orange 2 en 2005)
– Retard sur le temps de référence : 7h 30′

Crédit Photo : TeamGroupama

Laissez votre avis