Une comparaison avec 11 pays confirme le besoin de réforme de la santé aux Etats-Unis

Une enquête auprès de 10.000 médecins dans onze pays dont la France, la Grande-Bretagne et le Canada, montre jeudi que les Etats-Unis sont à la traîne en terme d’accès et de qualité des soins ainsi que du recours aux dossiers médicaux électroniques.

Quelque 58% des médecins généralistes américains ont indiqué que leurs patients avaient des difficultés pour payer leurs médicaments, selon cette enquête du “Commonwealth Fund International Health Policy” publiée en ligne dans le journal Health Affairs.

En outre, la moitié de ces médecins ont dit passer une partie notable de leur temps pour essayer de faire lever les restrictions que les compagnies d’assurance maladies imposent à la couverture des soins de leurs assurés, selon cette même recherche.

Contrairement à la vaste majorité de leurs confrères dans les onze pays, la plupart européens, 69% des médecins américains n’ont pas de dispositions pour des soins après la fermeture quotidienne de leur cabinet forçant les patients à aller aux services d’urgence des hôpitaux qui sont plus coûteux.

Les médecins aux Etats-Unis ne sont que 46% à utiliser les dossiers médicaux électroniques comparativement à 99% pour les cabinets médicaux aux Pays-Bas et 97% en Nouvelle-Zélande et en Norvège.

Un grand nombre de domaines dans lesquels les Etats-Unis sont derrière les autres pays développés en termes de soins médicaux font l’objet de propositions dans le projet de loi actuellement examinée au Congrès pour combler les carences.

“Nous dépensons aux Etats-Unis nettement plus que n’importe quel autre pays objet de cette enquête et malgré cela une majorité des médecins généralistes disent souvent que leurs patients n’ont pas les moyens de payer leurs soins”, relève Cathy Schoen, directeur général du Commonwealth Fund et principal auteur de cette recherche.

Washington, 4 nov 2009 (AFP)


Laissez votre avis