Vaccination grippe H1N1 : les étudiants-infirmiers dans la rue contre les réquisitions

Plus d’un millier d’étudiants-infirmiers d’Ile-de-France ont à nouveau manifesté jeudi à Paris pour dénoncer les conditions de leur réquisition et de celles de leurs formateurs dans le cadre de la vaccination contre la grippe H1N1, a constaté un journaliste de l’AFP.

Dans le froid et la neige, les étudiants, souvent en blouses de travail blanches ou vertes, ont marché jusqu’au ministère de la Santé à l’appel de l’Association des étudiants en soins infirmiers (AESI) et de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI).

Pour l’AESI, “les étudiants en soin infirmiers et leurs cadres formateurs représentent aujourd’hui plus de 70% des personnes vaccinant en Ile-de-France”, ce qui entraîne selon elle fatigue, annulations de cours et de stages, fermetures d’écoles et mise en danger de la qualité de la formation.

Parmi les slogans, les manifestants scandaient notamment : “étudiants-infirmiers en colère, y’en a marre d’être en galère” et “non non non à la réquisition, oui oui oui à la formation”.

Une première manifestation avait rassemblé un demi-millier d’étudiants-infirmiers sur le même thème le 4 décembre à Paris. “Nous avons l’impression d’être des pions, de la main d’oeuvre bon marché dont on se sert. De plus cette réquisition fout en l’air notre formation alors qu’une autre organisation était possible”, a expliqué Mathilde Rebuffic, étudiante en 3ème année à l’hôpital Saint-André, membre de l’AESI.

Paris, 17 déc 2009 (AFP)


Laissez votre avis