Dossier : L’assurance auto pour le tuning et les aménagements extérieurs

Carrosseries élargies, jantes démesurées et couleurs « flashy », vous l’aurez compris le tuning est aujourd’hui un véritable phénomène de société. Très présentes sur nos routes, ces voitures modifiées aux allures sportives et agressives font partie d’un véritable business de l’industrie automobile. Pourtant, assurer son véhicule tuning n’est pas une mince affaire ! Entre pièces homologuées, augmentation des risques de vol et inexpérience des conducteurs, les assureurs ne font aucun cadeau…

Contrairement aux idées reçues, aucun assureur propose d’« assurance tuning » spécifique pour les véhicules modifiés. Compte-tenu du caractère particulier de ces voitures, les compagnies préfèrent offrir des assurance auto classiques, auxquelles elles rajoutent des garanties supplémentaires. Pour les assureurs, on parle de véhicules modifiés plutôt que de « tuning », et les pièces ajoutées doivent évidemment être soumises à des contrôles strictes.

« Nous assurons seulement les véhicules transformés auxquels on a ajouté des accessoires homologués, soit par les constructeurs, soit par le service des Mines », précise Eric Tureau, agent général Allianz à Tarare (69). En règle générale, plus la valeur du véhicule augmente, plus les coûts d’éventuels dommages augmentent avec. Les extensions de garanties sont donc elles aussi coûteuses, même si très peu de voitures tuning sont impliquées dans des accidents : Les conducteurs sont très soigneux avec leurs bolides. « Garantir ce genre de voitures pose parfois problème. Comme les primes sont très élevées, les clients, souvent très jeunes, sont régulièrement insolvables; certains ne s’assurent même pas du tout ! » ajoute Eric Tureau.

Quelques assureurs proposent plusieurs extensions adaptées à la valeur du véhicule, comme une garantie peinture (pour les carrosseries aux teintes spéciales), une garantie pneu ou même des garanties pour des jantes sur mesure. Les prix grimpent évidemment très vite, surtout quand il s’agit d’assurer une carrosserie entièrement élargie et transformée en couleur mate par exemple.

Du tuning aux équipements indispensables pour le confort de conduite

Mais le tuning n’est pas légion chez les amoureux des automobiles. En effet, certains conducteurs aiment modifier l’aspect de leur bolide sans toutefois pousser leur passion à l’extrême. Il s’agit là d’ajouter des éléments de série proposés par les constructeurs, ou de modifier sont véhicule pour plus de confort. Ces derniers aménagements sont tout de même à déclarer à son assureur car là aussi, la valeur du véhicule change.

L’assureur allemand Allianz propose, par exemple l’option « Équipements », qui permet notamment de garantir tout ce qui est rajouté au véhicule aux fins d’enjolivement, d’aménagement fonctionnel ou d’amélioration du confort. Les éléments non prévus en série ou au catalogue option du constructeur, font en général l’objet d’une facture d’achat différente de celle du véhicule (ex : jantes alliage, spoiler, béquet, phares additionnels, sièges-bébés, peintures publicitaires …). Cette option est accessible uniquement en formule C3 du contrat auto (la garantie la plus complète de l’assureur). Le montant de couverture des équipements est librement choisi par le client, à concurrence de 30.000 euros selon l’assureur.

Afin d’être protégé au mieux et notamment sur les éléments extérieurs rajoutés à son auto, il est recommandé de faire expertiser son bolide par un expert afin d’en connaître vraiment sa valeur. De plus, les factures, justificatifs et homologations sont à garder précieusement, elle serviront pour chiffrer le véhicule et justifier les changements effectués sur ce dernier. « Il y existe aussi des risques de dérives, les demandes de remboursements pour vols ou incendies sont nombreux, certains cas relèvent purement et simplement de la fraude aux assurances… » conclut Eric Tureau. Aujourd’hui en France, le marché du tuning regroupe plus de 200.000 passionnés pour un chiffre d’affaire de plus d’1Md d’euros.


Laissez votre avis