L’assurance auto des personnes handicapées

Que leur handicap soit de nature physique, sensoriel ou psychique, les conducteurs handicapés peuvent souscrire une assurance auto.

Que leur handicap soit de nature physique, sensoriel ou psychique, les conducteurs handicapés peuvent souscrire une assurance auto. Cependant ces derniers font souvent face à la réticence des assureurs qui se traduit par une hausse des primes, moyen dissuasif.

La plupart des polices d’assurance auto considèrent le facteur handicap comme un risque élevé. Le contrat proposé au conducteur est généralement un contrat standard assorti de garanties supplémentaires. Cependant, les assureurs sont de plus en plus nombreux à proposer des contrats d’assurance auto spécialement conçus pour la couverture des véhicules aménagés, plus coûteux que les véhicules de séries.

Ces contrats sont avantageux dans la mesure où ils correspondent mieux aux réalités de la conduite des personnes handicapées. En effet, des assurances dépannage adaptées sont par exemple incluses dans les contrats, de même que des véhicules aménagés mis à la disposition des conducteurs dont le véhicule est endommagé, volé ou immobilisé.

Informer les compagnies d’assurance

En règle générale, tout changement de statut ou d’état doit être signalé immédiatement à la compagnie d’assurance auto concerné afin d’éviter d’éventuels litiges quand aux divers remboursements en cas d’accident ou de vol. Par exemple, la présence d’un fauteuil roulant est prise en compte et assuré par certaines compagnies.

Une personne handicapée a tout autant besoin de son véhicule, si ce n’est davantage, qu’une personne valide. En effet, une fois installée au volant de son véhicule, la personne handicapée devient autonome.


Laissez votre avis