L’assistance en automobile et en moto

Lorsqu'on assure son véhicule, la plupart des compagnies d'assurance proposent des services d'assistance en complément. Ces prestations peuvent être incluses directement dans les contrats ou souscrites à part. Les sociétés d'assistance travaillent généralement en collaboration avec les assureurs, aujourd'hui les deux secteurs sont indissociables.

Lorsqu’on assure son véhicule, la plupart des compagnies d’assurance proposent des services d’assistance en complément. Ces prestations peuvent être incluses directement dans les contrats ou souscrites à part. Les sociétés d’assistance travaillent généralement en collaboration avec les assureurs, aujourd’hui les deux secteurs sont indissociables.

Par définition, la fonction première de l’assistance est de délivrer une aide extérieure ou de porter secours à quelqu’un qui se trouve en situation de danger ou qui rencontre un problème. Complémentaire de l’assurance qui apporte une indemnisation après un sinistre, l’assistance apporte un appui matériel et logistique lors de ce même sinistre.

En automobile comme en moto, l’assistance intervient dès lors que l’assuré est en panne ou victime d’un accident, ou encore si son véhicule a été volé. Aujourd’hui des numéros verts sont disponibles 24h/24 et les enseignes ont toutes développé des services d’alerte grâce à des applications sur smartphone. Une fois contacté et en fonction des garanties du contrat, l’assisteur peut alors intervenir directement ou indiquer au sinistré la meilleure marche à suivre.

Quels services d’assistance ?

En fonction des situations, les sociétés d’assistance proposent désormais toutes sortes de prestations aux automobilistes ou au motards en difficulté :

– Dépannage ou Remorquage ( avec remboursement des frais)
– Rapatriement de passagers
– Remplacement de véhicule ou mise à disposition d’un chauffeur
– Aide au bon déroulement du voyage (solutions d’hébergement, billets de train ou d’avion en remplacement du véhicule en panne, appel de taxi, etc…)

Attention, il est impératif de prévenir son assisteur avant d’engager des frais de réparation ou de rapatriement, sinon ils ne seront pas remboursés par la suite. Attention également aux franchise kilométriques et aux limites géographiques d’intervention indiquées dans certains contrats.

Exclusions de garanties

Si sa compagnie d’assistance est souvent le premier interlocuteur que l’on appelle en cas de problème avec son auto ou sa moto, il existe généralement des situations qu’elle ne couvre pas dans les contrats :

– Les pannes d’essence
– Les erreurs de carburant
– Les pneus crevés
– La perte des clefs du véhicule
– Les pannes en série
– Les factures de péage
– Les frais de réparation

Cependant, il existe des assisteurs qui prennent aujourd’hui en charge certaines de ces situations, mais le coût supplémentaire de ces garanties fait grimper le prix du contrat.

En cas d’accident grave de la circulation et lorsque la vie de personnes est en jeu, une société d’assistance n’est pas apte à intervenir d’elle même. Par conséquent, si elle est sollicité en premier lieu, elle enverra d’abord les services de secours sur place, avant de pouvoir intervenir. Les assiteurs ne prennent en aucun cas la place des secours d’urgence.

Crédit photo : Rasbak

Laissez votre avis