Dépendance et assurance collective

Aujourd'hui, chaque salarié à la possibilité de s'assurer face à la dépendance grâce aux contrats collectifs proposés par les entreprises.

Aujourd’hui, chaque salarié à la possibilité de s’assurer face à la dépendance grâce aux contrats collectifs proposés par les entreprises. Considérées comme une des alternatives les plus efficaces pour financer la perte d’autonomie, ces offres sont de plus en plus prisées.

L’assurance dépendance incluse dans les contrats d’entreprises permet aux salariés d’obtenir une couverture par anticipation contre la perte d’autonomie pendant et/ou après leur période d’activité. Souvent plus avantageuses qu’un contrat individuel, les offres collectives obligatoires permettent de se constituer un capital entièrement financé par son employeur durant sa carrière. La garantie est alors prolongée viagèrement au moment du départ à la retraite, comme chez AG2R La Mondiale par exemple.

Beaucoup d’enseignes proposent une garantie dépendance incluse dans l’assurance prévoyance. Cette dernière est acquise à vie, même en cas de départ du salarié de l’entreprise, et n’empêche en rien d’être complétée par une assurance dépendance individuelle. Reunica propose de son côté une offre collective à cotisations définies, avec une aide financière mensuelle obtenue dès le moment où l’on cotise.

Les aidants peuvent aussi être bénéficiaires

L’assurance collective proposée par Axa permet à un salarié, moyennant une cotisation annuelle allant de 90 à 200 euros, de se couvrir face sa propre dépendance, mais aussi celle de ses proches. Suivant le nombre d’employés et la moyenne d’âge de l’entreprise, le travailleur touchera pour sa part une rente mensuelle de 1.000 euros, en parallèle un capital de 5.000 euros sera versé pour son père ou sa mère.

Entre rentes viagères distribuées en cas de dépendance avérée, ou couvertures en « points dépendance » (les cotisations du salarié lui permettent d’obtenir des points, à l’image des points retraites, ensuite transformés en rente viagère mensuelle si l’assuré se trouve en situation de dépendance), on assiste à une vraie demande de la part des travailleurs et de leurs employeurs.

Un marché en pleine évolution

Proposer des contrats collectifs incluant des garanties dépendance est aujourd’hui une des alternatives les plus équitables pour palier le financement de la perte d’autonomie. Ils couvrent l’ensemble des salariés de la même manière (sans délais de carence, ni délai de franchise). En mutualisant très tôt les cotisations sur l’ensemble des employés d’une l’entreprise, cela permet de baisser le montant de leurs cotisations. La MGEN inclus par exemple de manière systématique une garantie dépendance pour tout nouvel adhérent. En 2009, on comptait près de 19M d’euros de cotisation au titre de la dépendance par des contrats collectifs (+5,6% par rapport à 2008) et près de 300.000 salariés couverts. (Sources – CTIP)


Laissez votre avis