Tout savoir sur les assurances des commerçants

Tenir un commerce n’est pas de tout repos, tant sur le plan de l’activité mercantile proprement dite, que sur le plan des risques nombreux et quotidiens. Il est donc indispensable de souscrire une assurance qui couvre tous les dangers liés au commerce, et ils sont nombreux… Entre les salariés, les biens et l’activité, « l’assurance commerçant » est une alternative simple et efficace pour garantir la multitude de situations à risques que rencontre chaque commerçant. Voici un petit tour d’horizon de cette assurance particulière.

Lorsque l’on tient un commerce, les nombreuses responsabilités vis à vis des salariés, des marchandises, des bâtiments ou encore du chiffre d’affaires  poussent à souscrire des garanties indispensables. L’« assurance commerçant » permet à ces professionnels de s’assurer face à tous les risques rencontrés dans le cadre de l’exploitation. Pour information, en 2008, les cotisations pour les contrats multirisques artisans, commerçants et prestataires de services (MACPS), représentaient 1,6 Mds d’euros en France, selon la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA).

Plusieurs choses sont à savoir lorsqu’un commerçant veut protéger son affaire. Deux catégories de garanties vous sont en générales présentées. Certaines garanties dites « indispensables », sont au nombre de trois. Il s’agit des garanties incendie et explosion, de la responsabilité civile et des pertes d’exploitation qui se doivent donc d’être pris en charge pour la tranquillité.

Ensuite, on vous proposera les garanties « recommandées », qui visent des événements ne menaçant pas nécessairement la viabilité de l’entreprise mais qui peuvent être indispensables pour vous, en fonction de votre type d’activité (exemple :le vol pour un commerce de vêtements). Ces dernières comprennent donc le vol et le vandalisme à l’occasion d’un vol, le dégât des eaux, les dommages électriques et le bris de machines, le bris de glaces, la perte de la valeur vénale du fonds de commerce, les marchandises sous température régulée et enfin les marchandises et matériels transportés.

Il existe aussi des situations particulières contre lesquelles vous pouvez vous protéger, notamment la variation de stocks ou bien les activités exercées en dehors des locaux. Suivant les assureurs et les contrats souscrits, il y a une multitude d’éléments humains et matériels pris en compte. Les assurances pour les commerçants s’étendent donc du chef d’entreprise et ses associés, ses collaborateurs à ses clients mais aussi ses fournisseurs.

Elle peut couvrir les biens (dont l’entreprise est propriétaire ou locataire ou qui lui sont confiés) comme les locaux, le mobilier, l’ informatique par exemple ou encore les marchandises ou les matières premières. L’activité en elle même n’est pas en reste, « l’assurance commerçant » peut couvrir la fabrication, la transformation, la vente de produits, la livraisons ou les exportations.

Les contrats sont assez coûteux et sont calculés très souvent sur les sommes assurées, comme par exemple pour une assurance habitation. Les extensions de garanties sont également nombreuses. Difficile pourtant de faire l’impasse sur cette assurance indispensable au bon fonctionnement d’un commerce.


Laissez votre avis