Qu’est-ce que la garantie homme clé ?

Lorsqu'une personne stratégiquement importante pour une entreprise décède ou ne peut plus assurer ses fonctions, la préjudice financier qui en découle peut être conséquent

Lorsqu’une personne stratégiquement importante pour une entreprise décède ou ne peut plus assurer ses fonctions, la préjudice financier qui en découle peut être conséquent. Pour se protéger contre ce risque les entreprises dont les collaborateurs sont indispensables peuvent souscrire une garantie homme clé.

Selon la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurance), est considérée comme une clé « toute personne dont la disparition brutale peut avoir une répercussion certaine sur la bonne marche de l’entreprise et dont le remplacement ne peut se faire immédiatement. Il peut s’agir du dirigeant de la société, d’un directeur commercial, d’un chercheur dans un laboratoire ou encore d’un « nez » chez un parfumeur ».

En France, une entreprise sur trois cesse son activité à la suite de la disparition d’un collaborateur indispensable. Toutefois, il est possible de couvrir le « potentiel humain » d’une société afin de préserver l’activité de cette dernière. Ainsi, la garantie homme / femme clé intervient lorsque la disparition d’un employé important entraine un préjudice financier dommageable pour une entreprise. Toujours selon la FFSA, cette garantie prévoit alors « les liquidités nécessaires pour compenser une baisse du chiffre d’affaires, couvrir les dépenses de réorganisation (recrutement, formation du remplaçant) et maintenir l’image de l’entreprise en préservant la confiance de ses fournisseurs, de ses clients… »

Calcul des modes d’indemnisation

L’entreprise qui souscrit cette garantie peut décider de recevoir un capital forfaitaire déterminé à l’avance en cas de décès ou d’invalidité de son employé clé ou peut choisir de se faire indemniser du montant réel de la perte d’exploitation.

Le calcul du montant d’indemnisation est extrêmement complexe et dépend de l’entreprise qui souhaite se couvrir. Il faut avant tout prouver que la baisse du résultats de la société est lié au la perte d’un employé clé. Cela va varier suivant le chiffre d’affaires généré, l’activité exercée ou  l’importance de l’homme clé au sein de la société. « Lorsqu’il s’agit du chef d’entreprise ou de ses associés, la formule forfaitaire facilite au mieux la reconversion ou la liquidation de l’entreprise à la suite de la disparition de son animateur », précise la FFSA.

Enfin, Il faut savoir que la souscription d’un contrat est soumis à plusieurs règles de la part des assureurs, notamment un questionnaire de santé ou un examen médical préalable.


Laissez votre avis