Assurance annulation : Les différentes façons de se couvrir

Il existe différentes manières de se prémunir contre les frais occasionnés par l’annulation d’un voyage. Il est possible de souscrire une assurance annulation au moment de l’achat ou auprès d’un assureur spécialisé. Toutefois, ces frais supplémentaires ne sont parfois pas nécessaires : votre carte bleue peut en effet la prendre en charge.

Au moment de l’achat d’un billet, l’agence peut vous proposer un petit supplément pour couvrir l’annulation. Attention à bien lire les conditions, l’assurance UFC Que Choisir s’est notamment exprimé contre l’assurance proposée par la SNCF, dont les mesures sont trop restrictives : la déclaration doit avoir lieu jusqu’à une heure après l’heure du départ, le client étant couvert en cas d’accident dans le transport mais pas en cas d’accouchement par exemple. Surtout, cette assurance n’est souvent pas nécessaire pour des cas que la SNCF prend automatiquement en charge, ou si le billet est remboursable…

Pour les séjours à l’étranger, les circuits ou les locations, il convient de souscrire une police spécialisée. A partir de 8 euros Mondiale Assistance, par exemple, garantit l’annulation de séjour dans le cadre d’un pack standard à hauteur de 5.000 euros. Elle intervient en cas de maladie, accident ou décès y compris de la personne accompagnatrice moyennant une franchise de 30 euros, selon les termes. Europe Assistance de son côté prend en charge l’annulation d’un voyage pour « toutes causes justifiées ».

Votre carte bleue contient souvent un éventail de garanties comprenant l’annulation de votre voyage. Attention, ne sont couverts que les frais payés avec la carte. Les garanties dépendent du type de carte de crédit : American express, Visa ou Mastercard n’indemnisent pas de la même manière. La première prévoit, une prise en charge à hauteur de 10.000 euros par personne et par voyage, une Gold, à concurrence de 4.500 euros. La MasterCard assure une garantie d’annulation de voyage de 10.000 euros en cas de préjudice matériel et si l’annulation intervient au maximum 10 jours avant la date de départ.


Laissez votre avis