Comment s’assurent les sportifs qui font carrière à l’étranger ?

Tout sportif professionnel est amené un jour ou l'autre à partir à l'étranger. Il est intéressant de savoir comment sont couverts les sportifs qui s'expatrient.

Tout sportif professionnel est amené un jour ou l’autre à donner un tournant à sa carrière. Cela se traduit souvent par un séjour à l’étranger, un passage parfois compliqué en ce qui concerne les assurances, tant sur le plan sportif que personnel. Il est donc intéressant de savoir comment sont couverts les sportifs qui s’expatrient et quelles sont les différences de garanties entre la France et l’étranger en terme de carrière mais aussi en matière de vie privée.

Certaines compagnies d’assurance proposent des garanties spécifiques pour les sportifs qui décident de mener une carrière professionnelle à l’étranger. Premièrement, il existe des extensions de contrat (rapatriement, assistance, hospitalisation…) pouvant couvrir les athlètes après un accident survenu au cours d’un entraînement, d’une compétition, d’un match ou d’un concours, organisés par ou sous le contrôle d’une fédération sportive même étrangère. Deuxièmement, il existe des assurances individuelles qui s’appliquent automatiquement lorsque le sportif est titulaire d’une licence à une fédération agréée par le pays où il pratique sa discipline.

« Lorsqu’un joueur de football décide de partir à l’étranger, l’important est qu’il assure avant tout ses jambes et son état physique pour faire face aux blessures. Chez IMG, nos sportifs sont assurés par Henner Sports qui les couvrent s’ils ont un pépin, même dans un autre pays que leur. Il faut savoir que dans certains championnats, le salaire est garanti même si le sportif est blessé (Italie, Angleterre par exemple). En France par contre, au bout de 3 mois, le club ne verse plus de salaire au joueur invalide, c’est donc l’assurance qui compense la différence entre la rémunération de base qui n’est plus versé et ce qu’accorde la sécurité sociale », déclare Bruno Satin, agent de joueur et directeur mondial de la division football chez IMG (25 agents, 200 joueurs sous contrat à travers le monde). « Et c’est pire en Allemagne, les clubs ne versent plus rien aux joueurs blessés au bout de 6 semaines… » ajoute-t-il.

La compagnie Assurance sport avec le biais d’Europe-Assistance protège de la même façon,a l’étranger, les sportifs qui encourent de gros risques, surtout quand l’accident nécessite des soins rapides, voire un rapatriement d’urgence vers la France. En matière de biens (voitures, mobilier, etc…) quelques compagnies d’assurance proposent l’adaptation des contrats français à ceux existants dans les pays où s’exportent les sportifs (en fonction des lois en vigueur). En effet, certains assureurs peuvent refuser de prendre en charge les biens que les sportifs désirent laisser en France. Il est trop risqué d’assurer une maison inhabitée, idem pour une voiture garée à l’année sur un parking, ou alors la majoration du contrat devient exorbitante…

« En ce qui concerne l’assurance de biens pour ces sportifs qui vont s’installer à l’étranger, chacun fait un peu comme il veut. Ces derniers peuvent assurer leur patrimoine en gardant leur contrat en France, ou souscrire des garanties dans leur nouveau pays d’accueil. Cela dépend si leur famille les suit, s’ils veulent garder leurs biens dans chaque pays. Bref, chacun fait comme il l’entend », conclut Bruno satin.

La solution la plus simple reste encore de s’assurer dans une compagnie du pays d’expatriation, ou de faire adapter son contrat, notamment pour l’assurance décès/invalidité, ou l’assurance-vie. Les compagnies internationales vous facilitent bien souvent les démarches de transferts entre services de deux pays. Il faut admettre a contrario qu’assurer ses biens restés en France coûte extrêmement cher, surtout lorsqu’on pratique un sport professionnel à l’étranger. Il est conseillé de les faire rapatrier et de les assurer selon les instances locales, tout en sachant que les résiliations de contrats sont souvent longues et fastidieuses.


Laissez votre avis