Les contrats d’assurance passés par les clubs sportifs

Les clubs de sport sont semblables à des entreprises en de nombreux points. Ils ont à gérer des hommes, des changements de poste, des stratégies de développement. Une différence est tout de même notable, la grande incertitude liée à la pratique de toute activité sportive. Souscrire des assurances spécialement ciblées pour les clubs de sport permet d’amortir ces risques.

Certains sports sont contraints à l’assurance par les conventions collectives qui régissent leur discipline. En rugby les clubs doivent par exemple souscrire des assurances complémentaires de prévoyance pour tous leurs joueurs. Les clubs de football ont quant à eux l’obligation légale d’assurer leurs joueurs contre la perte de salaire pendant une durée minimum de 90 jours. Il s’agit là des contrats de base. Mais pour des sports aussi médiatiques que le ballon rond, les clubs assurent généralement la valeur de leurs joueurs, selon trois critères.

En premier lieu, la valeur d’acquisition, liée à la somme déboursée pour l’achat du joueur. Lorsqu’un club achète un joueur à 1M d’euros, il s’assure contre une blessure ou pire qui éloignerait le joueur des terrains pendant toute ou partie de la saison. Car l’investissement réalisé serait alors en pure perte.

Deuxième critère, la valeur marchande du joueur, c’est-à-dire ce que le club est susceptible de toucher en cas de transfert. Cette dernière peut évoluer au cours de la saison. « C’est notamment le cas des joueurs appelés pour la première fois en équipe nationale et dont la valeur sur le marché grimpe du simple fait de leur nouveau statut d’international » explique Olivier Matos, responsable du département sport et événement chez Aon France.

Enfin dernier critère, la valeur de remplacement. Prenons l’exemple d’un international réputé de 32 ans. Son prix de transfert peut être assez bas – 1 million d’euros – du fait de son âge et qu’il est plutôt en fin de carrière. Pourtant, aux yeux du club dans lequel il joue et pour qui il est capitaine, il peut être un atout indispensable à son poste, en rapport à son expérience, à son statut en équipe nationale et est estimé plus cher, par exemple 3 millions d’euros. Les dirigeants assurent alors la valeur du joueur à son poste pour 3 millions d’euros. Cela leur permet, le cas échéant de pouvoir recruter un joueur potentiellement de même niveau à 3 millions d’euros au lieu d’1 million. Une des particularités du monde du football tient au fait que les clubs ne sont pas obligés d’assurer tous leurs joueurs, ils peuvent choisir les noms de ceux qui seront couverts par le contrat

Les sociétés d’assurances ont en outre développé des contrats spécifiques pour toutes les questions ayant trait aux versements de primes. En début de saison, le club souscrit une assurance contre la réussite d’un challenge qu’il s’est fixé, comme terminer champion, se qualifier pour une compétition européenne ou remporter une coupe nationale. Imaginons un club qui promet une prime d’un million d’euros à ses joueurs s’ils finissent en tête du classement de leur championnat. « Notre rôle consiste à estimer le pourcentage de réussite de ce challenge. C’est ce pourcentage qui déterminera le montant de la prime d’assurance » souligne Olivier Matos. Les assureurs du club estiment ainsi que la probabilité de réussite est de 20%. La cotisation d’assurance s’élève à 200.000 euros pour le club. En cas de réussite, l’assureur s’engage alors à verser le million d’euros à l’équipe, alors que le club, lui n’aura versé « que » 200.000 euros. Lorsque la probabilité est trop élevée, les sociétés d’assurance peuvent ajouter des défis supplémentaires, comme réaliser le doublé coupe-championnat.

CP : Elemaki-Wikimedia


un commentaire sur “Les contrats d’assurance passés par les clubs sportifs”

  • LUCE JORDAN Vues :

    mon fils jordan est sélectionné pour les championnats d’europe handibasket en Angleterre en juillet 2012 il est agé de 18 ans .
    originaire de Martinique en 2011 il était champion de france sur 100m et 200m en fauteuil et sponsorisé par cap-vital martinique.
    aujourd’hui il est au CREPS à TALENCE au pôle france handibasket.
    et nous recherchons un partenariat avec un sponsore tel que vous.
    Voici mes coordonnées tel:0696310619 et mon email joluce@wanadoo.fr
    cordialement luce

Laissez votre avis