L’assurance emprunteur pour les militaires

Les banquiers sont souvent frileux lorsqu'il s'agit de prêter de l'argent à des personnes dites à risques. Et les militaires en font partie.

Les banquiers sont souvent frileux lorsqu’il s’agit de prêter de l’argent à des personnes dites à risques. Généralement la prime de l’assurance emprunteur s’en fait ressentir pour le souscripteur. Pour les militaires, il existe des contrats spécifiques ciblés sur les risques liés par exemple aux missions sur le théâtre des opérations. La plupart du temps, ils sont sans surcoût pour l’assuré, essentiellement chez les assureurs ou les mutuelles spécialisés sur l’armée.

Un des principaux soucis pour les personnels militaires concerne le fait que généralement c’est l’organisme préteur qui propose ses propres assurances emprunteurs ou celles des sociétés d’assurances avec qui il a passé des accords de partenariats. Or dans la majorité des cas, les contrats excluent les risques liés au guerres étrangères, aux guerres civiles, en résumé tout ce qui peut toucher aux opérations extérieures (Opex).

Il est donc essentiel au moment de la signature d’un contrat d’assurance emprunteur de vérifier les exclusions. Car dans le cadre des exclusions classiques, si le militaire décédait en mission, il ne serait pas couvert par la plupart des assurances disponibles sur le marché. Rappelons que l’assurance emprunteur a pour objectif de garantir le remboursement du prêt contracté par le souscripteur en cas de décès, d’invalidité ou encore d’incapacité.

Il existe pour cela des mutuelles spécialisées dans l’assurance emprunteur à destination des militaires. Parmi elles, le Groupement militaire de prévoyance des armées (GMPA) et l’Association générale de prévoyance militaire (AGPM) intègrent directement dans les garanties de leurs contrats les risques liés aux opérations militaires ou à l’exercice du métier de militaire en général.

D’autres assureurs proposent également au souscripteur le rachat de certaines exclusions qui touchent directement les personnels de l’armée. Cela suppose donc un surcoût pour l’assuré alors que pour les mutuelles spécialisées sur les questions militaires, les risques opérationnels sont automatiquement inclus dans les garanties de base de l’assurance emprunteur, sans surprime.


Laissez votre avis