L’assurance et le Judaïsme

Au contraire des chrétiens ou de la religion islamique, il semblerait que le culte juif ne soit contraint à aucune obligation vis à vis de la Torah en matière d'assurance.

Au même titre que le Catholicisme et la religion musulmane, le Judaïsme est une croyance importante en France. En rapport avec l’intitulé de notre dossier, Il est donc indispensable de savoir si elle est soumise à une régime d’assurance spécifique. Au contraire des chrétiens ou de la religion islamique, il semblerait que le culte juif ne soit contraint à aucune obligation vis à vis de la Torah en matière d’assurance.

A travers l’hexagone, la religion juive n’a aucun précepte qui régit le système d’assurance dans son ensemble. Contacté par la rédaction de News-Assurances.com, un responsable du Consistoire de France confirme le fait que la religion judaïque n’est soumise à aucune assurance spécifique. Nul besoin donc de se référer à la Torah pour souscrire une assurance-vie ou une assurance de prêt par exemple.

Des contrats obsèques dédiés

Cependant, quelques produits « estampillés » Judaïsme sont disponibles sur le marché. La société C2A Assurances propose un contrat d’assurance, spécialement conçu pour la communauté juive, afin de financer entièrement les obsèques en France et en Israël. Il faut savoir qu’une inhumation dans un cimetière israélite peut coûter au minimum 7.000 euros. De ce fait, l’assureur propose un contrat qui finance les obsèques jusqu’à 16.000 euros pour une souscription avancée maximum de 85 ans et qui ne nécessite pas de questionnaire de santé. Le financement peut atteindre 20.000 euros maximum.

La prise en charge du risque décès est immédiate en cas d’accident et effective après deux ans si le décès fait suite à une maladie. Le financement se réalise selon différentes manières soit en viager, soit sur 4 ans, soit sur 10 ans soit sur 15 ans. Le capital peut être directement versé par la compagnie d’assurances aux pompes funèbres Israélite préalablement désignées par le souscripteur, afin que les obsèques soient organisées par des spécialistes, respectueux de la tradition en matière d’inhumation soit sur le territoire français, soit pour une inhumation vers Israël.

Le Bituah Leumi ou l’assurance sociale en Israël

En Israël par exemple, c’est le « Bituah Leumi », une institution publique gouvernementale, qui est responsable du fonctionnement du système d’assurance sociale pour les citoyens. Son but principal est d’assurer un niveau de vie minimal à tous les résidents du pays à l’heure de leur retraite et en cas de graves difficultés. C’est une assurance obligatoire pour chaque résident de plus de 18 ans.

Le Bituah Leumi assure chacun pour les accidents du travail, le handicap et le chômage. Une allocation est également versée aux personnes âgées, aux femmes qui accouchent, aux enfants et aux personnes victimes de violences. Amorti par le ministère des Finances et les revenus des résidents, Le Bituah Leumi est depuis 1995 en charge des paiements pour l’assurance maladie. En ce qui concerne cette dernière, Israël possède quatre caisses d’assurance maladie différentes (la Klalit, la Méouhédet, la Maccabi et la Léoumit). Chaque Israélien bénéficie donc d’une couverture santé auprès de la caisse de son choix. La cotisation est obligatoire à partir de l’âge de 18 ans.


Précisions: Le contenu de cet article est purement informatif, malheureusement nous ne pouvons contrôler complètement  sa diffusion et sa reprise par des sites idéologiques. Nous condamnons bien évidemment toutes tentatives de détournement du sujet.


Laissez votre avis