Qu’est-ce qu’un courtier en ligne ?

Comme l’activité de courtage traditionnelle, le courtage en ligne propose les mêmes services (conceptions de produits, distribution, assistance et gestion des sinistres), à la différence que l’assuré n’a pas de conseiller attitré, qui suit de près son dossier.

Le courtage en ligne s’appuie sur le principe que chaque assuré peut être autonome dans la gestion de ses contrats. Il lui est cependant tout à fait possible d’appeler le réseau de conseillers pour plus d’explications sur un produit ou pou une aide éventuelle. « Le courtage en ligne s’est démocratisé », explique Jérémy Garamond, PDG d’Assurone, « aujourd’hui c’est un outil pratique accessible à tous ».

Des clients avertis

Toutefois, Jérémy Garamond reconnaît que les assurés qui choisissent de souscrire sur internet plutôt que par le réseau physique ont souvent déjà une idée du produit recherché. « Ceci peut expliquer le succès des souscriptions auto-moto sur internet, qui correspondent davantage à des produits d’achat, en comparaison aux complémentaires santé qui nécessitent souvent une argumentation de vente plus poussée », précise Jérémy Garamond.

Un secteur en développement

De la même manière que les courtiers traditionnels, les courtiers en ligne sont payés à la commission par les compagnies lorsque l’un de leur produit a été vendu. Cependant le coût unitaire des produits est moins important que dans le courtage traditionnel, la charge de distribution étant moins élevée sur le réseau internet. La commission que touche le courtier en ligne est donc légèrement plus faible, mais comblée par le financement qu’apporte la publicité sur le site ou d’autres moyens de rémunération.

« Le marché du courtage en ligne s’est développé dans les années 90, mais il est vrai qu’il n’est pas encore assez mature », reconnaît Jérémy Garamond. Selon lui, cela tiendrait au manque d’étude fiable pour connaître la part des souscriptions online sur le marché de l’assurance.


Laissez votre avis