Dossier : assurer les dépendances de son habitation

Comme son nom l’indique, l’assurance habitation ne concerne logiquement que le lieu d’habitation. Les dépendances ne sont donc pas incluses dans les bâtiments couverts par le contrat de base. Elles font l’objet d’une extension spécifique et doit être souscrite en même temps que le contrat habitation ou au moment de la construction de ces bâtiments pour être couvert en cas de sinistre.

En premier lieu, il convient de définir ce que sont les dépendances aux yeux du secteur de l’assurance. Il s’agit de tous les locaux sous toiture distincts ou non du lieu de résidence et ne contenant pas de pièces à usage d’habitation, comme un garage, un hangar ou encore un débarras. A noter que les greniers ou les combles ne sont pas inclus. Les dépendances doivent être situées dans la même commune ou agglomération que le bâtiment d’habitation assuré ou dans un rayon de 10 km de celui-ci.

Une fois ce travail lexical effectué, il est essentiel de souligner que la multirisques habitation (MRH) couvre tous les sinistres survenus dans le lieu de résidence, mais pas dans les dépendances. Il faut pour cela contracter une extension. Autrement dit au moment de la signature du contrat MRH, il est crucial de clarifier la situation auprès de son assureur en lui précisant la nature, la superficie des dépendances et une estimation de la valeur des biens qui y sont entreposés. Ce sont les principaux critères qui lui permettront de déterminer le tarif de l’extension de la MRH aux bâtiments annexes.

Car côté garanties, les risques couverts pour les dépendances sont équivalents à ceux du lieu d’habitation principal. Tout dépend donc des conditions générales du contrat d’assurances. Pour les multirisques habitation, les dommages aux biens (mobiliers, aménagements, bâtiments…), la responsabilité civile, le vol sont pris en charge et s’appliquent donc aux dépendances. Il en va de même pour la garantie catastrophes naturelles.

Attention tout de même, car, risques couverts ne signifient pas nécessairement indemnisation en cas de sinistre. La mise en œuvre de la garantie vol est par exemple conditionnée par la sécurisation du bâtiment inscrit dans le contrat d’assurance. Des fenêtres protégées, la pose d’un cadenas sont quelques-uns des équipements à installer pour être en conformité avec les exigences des compagnies d’assurance et ainsi, bénéficier du remboursement du préjudice subi.


Laissez votre avis