Analyse du contrat Aviva Retraite Madelin

Aviva Retraite Madelin est l’offre de retraite supplémentaire d’Aviva France développée pour les personnes éligibles au régime dit “Madelin”, c’est-à-dire les professions libérales, les gérants majoritaires, les personnes établies à leur compte (travailleurs non salariés)…

Face à une situation fréquente de faibles cotisations (obligatoires ou volontaires) à des régimes de retraite (de base ou supplémentaires), le législateur a mis en place pour les travailleurs non salariés (TNS) le dispositif Madelin qui les incite à cotiser pour renforcer leur protection sociale (prévoyance, santé) ou leur retraite en bénéficiant d’une déduction sociale et fiscale des versements réalisés, dans le cadre des plafonds suivants :

• 3,75% du revenu imposable majoré de 7% du PASS (plafond annuel de la sécurité sociale), soit 2 592,24 euros sur la base d’un PASS 2013 de 37.032 euros ;

• dans la limite de 3% de 8 fois le PASS, soit 8 887,68 euros pour 2013.

Les contrats de retraite Madelin fonctionnent sur le principe :

• d’une période de capitalisation durant laquelle l’adhérent alimente son contrat de manière régulière (avec des contraintes légales de minimum et de maximum de versements annuels),

• puis d’un dénouement en rente au moment du départ à la retraite, ce qui permet à l’assuré de toucher un revenu régulier jusqu’à la fin de ses jours, avec une éventuelle réversibilité partielle ou totale.

Ayant un réseau de 900 agents généraux apportant un conseil de proximité à des professionnels et des chefs d’entreprise (TPE, PME), Aviva France bénéficie d’une expérience et d’une pratique de ces clientèles. Aviva Retraite Madelin a été lancée en 2000 et bénéficie donc de 13 années de recul. Aviva Retraite Madelin est également proposée par les conseillers salariés vie d’Aviva et les courtiers partenaires du groupe.

Pour le TNS souhaitant souscrire un contrat de Retraite Madelin, l’offre d’Aviva bénéficie d’un ensemble d’atouts :

• L’adhérent peut sécuriser dès la souscription la table de mortalité applicable au dénouement de son contrat. Dès lors que cette garantie est souscrite, elle s’applique également au conjoint de l’adhérent dans le cas de la mise en place d’une rente de réversion.

• A titre d’exemple, pour un capital constitué de 100.000 euros au départ à la retraite (hypothèse d’un départ à 65 ans), la rente annuelle viagère (sans réversion, sans prorata au décès, payable trimestriellement à terme échu, avec un taux technique de 0%) proposée par le contrat est :

– de 3.450 euros pour un assuré né en 1955 ;
– de 3.280 euros pour un assuré né en 1965 ;
– de 3.130 euros pour un assuré né en 1975.

• Au regard d’une durée importante d’investissement pour l’adhérent, Aviva Retraite Madelin propose une gamme de 44 supports financiers (unités de compte) au-delà du fonds en euros du contrat, Aviva Actif Garanti. La quasi-totalité de ces supports est gérée par Aviva Investors. La palette de supports proposée couvre un spectre complet de gestions financières :

– actions : françaises, européennes, internationales…
– gestion sectorielle et thématique : énergie, finance, agro-industriel…
– obligations : zone euro, internationales, convertibles…
– gestion diversifiée.

• Trois supports profilés (harmonie, sérénité, vitalité) sont également proposés à l’épargnant ne souhaitant pas réaliser lui-même son choix d’allocation.

• Le fonds en euros, Aviva Actif Garanti, du contrat de démérite pas, avec un rendement annuel moyen de 3,35% sur les trois dernières années (2010-2012), à comparer à une moyenne de marché de 3,09%.

• L’allocation d’actifs du fonds en euros est cohérente avec un investissement à long terme en vue de la retraite. Fin 2012, les investissements immobiliers pesaient 13% de l’actif du fonds en euros ; ce ratio élevé est pertinent pour un placement de longue durée. C’est également une sécurité face au risque possible de sortie de la crise financière et économique de la zone euro par une reprise de l’inflation d’ici quelques années (en sachant que nous sommes actuellement plutôt dans une période déflationiste).

Principaux atouts d’Aviva Retraite Madelin

• Possibilité pour l’adhérent qui le souhaite de sécuriser la table de mortalité utilisée lors de la conversion de son capital en rente, en prenant celle en vigueur au moment de la souscription du contrat.

• Existence de garanties optionnelles de prévoyance (ITT/IPT, PTIA, décès) permettant à l’adhérent de sécuriser son supplément de retraite (ou de prémunir ses proches) en cas de passage en invalidité (ou de décès).

• Note Morningstar moyenne de 3,4 des unités de compte du contrat, traduisant un bon niveau global des supports financiers proposés au-delà du fonds en euros.

• Possibilité pour l’adhérent qui ne souhaite pas gérer lui-même l’allocation financière de son contrat d’opter pour la gestion évolutive dont l’objectif est à la fois de dynamiser l’épargne lorsque l’échéance du départ à la retraite est éloignée (10 ans et plus) et de la sécuriser durant les dix dernières années précédant la transformation en rente.

• Large gamme de rentes proposées au dénouement du contrat : rente viagère, rente viagère réversible, rente viagère avec annuités certaines.

Principaux inconvénients d’Aviva Retraite Madelin

• Versement minimum de 1.800 euros à l’ouverture du contrat. Versement périodique mensuel minimum de 150 euros.

• Frais annuels de gestion de 1,00.% (maximum) de l’épargne constituée.

• Frais d’arbitrage de 0,50% de l’épargne transférée, avec un plafond de 300 euros par arbitrage.

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :

Laissez votre avis