Analyse du contrat d’assurance-vie RES de la MACSF

Le RES est le contrat d’assurance vie de la MACSF. Contrat en euros pour toute personne souhaitant épargner en sécurité dans le cadre fiscal de l’assurance vie

Le RES est le contrat d’assurance vie historique de référence de la MACSF. Bénéficiant de 40 années d’ancienneté, c’est un produit qui a fait ses preuves année après année. Il est diffusé à la fois en marketing direct (site Internet et plate-forme téléphonique de la MACSF) et par les 80 agences du réseau MACSF implantées en France entière pour les professionnels de la santé ainsi que pour leurs familles.

Le RES est un excellent contrat en euros pour toute personne souhaitant épargner (ponctuellement ou régulièrement) de manière sécurisée dans le cadre fiscal de l’assurance vie. Les qualités du RES ont été reconnues par les épargnants, ceux-ci ayant déjà investi 16 milliards d’euros dans le produit.

Le caractère associatif du RES, souscrit par l’Association AMAP (Association Médicale d’Assistance et de Prévoyance) a permis son évolution et son adaptation dans le temps, au service des épargnants. Courant 2012, afin de répondre aux demandes de ses adhérents, l’Association a notamment décidé d’introduire des rachats partiels programmés, d’augmenter l’âge à l’adhésion et de calculer au plus juste les frais de gestion désormais prorata temporis.

Le RES est un contrat facilement accessible, le versement initial à la souscription étant de 200 € (voire 30 € si l’épargnant met en place des versements programmés). De même, les versements périodiques mensuels sont accessibles dès 30 €.

Le RES est caractérisé par une excellente performance récurrente de son fonds en euros, comme l’attestent les taux servis (nets de frais de gestion et bruts de prélèvements sociaux) au cours de ces dernières années :
– 2011 : Taux de 3,65 % (moyenne marché : 3,0 %)
– 2010 : Taux de 4,05 % (moyenne marché : 3,4 %)
– 2009 : Taux de 4,55 % (moyenne marché : 3,6 %)
– 2008 : Taux de 4,65 % (moyenne marché : 4,0 %)
– 2007 : Taux de 4,65 % (moyenne marché : 4,1 %)

Sur les cinq dernières années (2007-2011), le RES a ainsi délivré un taux moyen de 4,31 %, à comparer à 3,62 % pour le marché (taux nets de frais de gestion et bruts de prélèvements sociaux). L’écart en faveur de l’épargnant est de 70 centimes par an.
Début 2012, le RES disposait d’une réserve de rendement de 1 % constituée au sein de sa provision pour participation aux excédents (PPE).

Principaux atouts du RES :

– Poids des obligations souveraines dans le fonds en euros limité à 12,98 % des actifs (valeur au 6 octobre 2012 mesurée en prix de revient), cette valeur basse étant jugée favorable par Good Value for Money dans le contexte de forte baisse des taux en 2012.
– Poids des obligations convertibles et des obligations à taux variables dans le fonds en euros de 24,90 % des actifs (valeur au 30 septembre 2012 mesurée en prix de revient), cette valeur élevée donnant au fonds une bonne capacité de résistance dans le contexte de prochaine hausse probable des taux en 2013 d’après Good Value for Money.
– Poids des obligations des PIIGS dans le fonds en euros de 2,48 % des actifs (valeur au 30 septembre 2012 mesurée en prix de revient), ce niveau particulièrement bas étant jugé protecteur de l’épargne des assurés par Good Value for Money.
– Frais sur versements programmés à 0,60 % (1% dans le cas des versements libres) jugés faibles par Good value for Money.
– Frais de gestion à 0,50 % jugés faibles par Good value for Money.

Principaux inconvénients du RES :

– Poids de l’immobilier dans le fonds en euros limité à 3,40 % des actifs (valeur au 30 septembre 2012 mesurée en prix de revient).

Pour en savoir plus sur l’analyse de Good Value for Money, cliquez ici



Découvrez les autres analyses de Good Value for Money à travers les thématiques suivantes :

Laissez votre avis