Intempéries Var : Les mesures exceptionnelles prises par les assurances

Les membres de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) se sont engagés à allonger jusqu’au 31 juillet le délai de déclaration de sinistres liés aux inondations survenues mardi dans le Var, a indiqué jeudi à l’AFP le président de la FFSA Bernard Spitz. Par ailleurs, les assureurs ont pris d’autres mesures exceptionnelles pour les victimes.

« Cela permet de laisser aux gens le temps de s’organiser pour pouvoir faire leur déclaration en temps utile », a déclaré M. Spitz. Les pluies torrentielles qui se sont abattues mardi dans le Var et les inondations qu’elles ont déclenchées ont fait 25 morts, selon le dernier bilan communiqué jeudi par la préfecture du département.

Les membres de la FFSA annoncent également qu’ils accepteront les déclarations de sinistre faites par tous les moyens, alors que la procédure nécessite ordinairement l’envoi d’un courrier. La FFSA a aussi mis en place un réseau de correspondants locaux « qui se sont mis à disposition des pouvoirs publics pour qu’ils aient un dialogue efficace avec les services de l’Etat ».

La Fédération est aussi en contact avec les chambres de commerce pour « assister au mieux les entreprises ». Pour M. Spitz, ces inondations sont « une nouvelle manifestation d’événements dont on disait qu’ils se produisaient rarement mais qui se produisent maintenant de manière répétitive ».

L’allongement du délai à fin juillet a également été décidé par les membres du Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema), selon un communiqué publié jeudi. Les assureurs mutualistes se mobilisent aussi en matière d’information, puisqu’ils seront présents sur le terrain et ont décidé de renforcer les accueils téléphoniques.

Ils s’engagent également à effectuer les versements dans les 15 jours suivant la réception des justificatifs ou des rapports d’expertise. Enfin, les mutuelles du Gema prendront en charge, sur justificatif, les frais de relogement pendant 6 mois pour les sinistrés contraints de quitter leur résidence principale.

Chez la Matmut, des mesures spéciales ont été prises et seront effectives sans attendre la publication de l’arrêté de catastrophe naturelle. Le groupe s’engage notamment à verser une indemnité minimale pour un véhicule détruit et ce quelque soit la garantie. Par ailleurs, une seule franchise sera appliquée si les biens appartiennent au même assuré. Enfin, le contenu du congélateur sera indemnisé dans tous les cas.

Covea (Maaf, MMA, GMF) ont également pris des mesures pour les assurés, qui notamment verront leur frais de relogement payés pendant six mois lorsque leur résidence principale est inhabitable, tandis que l’assurance du logement provisoire sera gratuite pour eux.

GCE Assurances a également annoncé qu’elle pourra verser des règlements provisionnels en fonction des dégâts constatés. Et comme pour la plupart des assureurs, le délai de déclaration est étendu jusqu’au 31 juillet.

De son côté, BNP Paribas Assurances a mis en place un dispositif spécial pour bénéficier d’un prêt dans des conditions préférentielles. Le bancassureur propose aussi de reporter les mensualités des crédits immobiliers souscrits par les clients sinistrés du Var.

Avec AFP (Paris, 17 juin 2010)

Article précédent : Intempéries Var : quelles sont les démarches à entreprendre pour être indemnisé


Laissez votre avis