A quoi sert l’assurance habitation ?

    L’assurance habitation couvre un logement en cas de sinistres tels que l’incendie, le vol ou le dégât des eaux. Elle prend également en charge la responsabilité civile de l’assuré et des membres du foyer.

    L’assurance habitation couvre un logement en cas de sinistres tels que l’incendie, le vol ou le dégât des eaux. Elle prend également en charge la responsabilité civile de l’assuré et des membres du foyer.

    Communément appelée « la multirisques habitation », l’assurance habitation couvre divers événements. Les garanties principales sont l’incendie, le dégât des eaux, le vol, l’explosion, la catastrophe naturelle, la tempête, l’acte de terrorisme ou encore le bris de glace. En cas de sinistre, le capital mobilier et immobilier détruit ou endommagé est pris en charge.

    Ce type de contrat inclut également la responsabilité civile de l’assuré et des personnes (ou animaux) vivant sous son toit. « On parle de garantie ‘chef de famille’ : tous les dommages causés à des tiers par les enfants de l’assuré sont couverts. Il peut également s’agir des enfants du conjoint de l’assuré, dans le cas d’une famille recomposée, par exemple. D’une manière générale, l’ensemble des personnes vivant au sein du foyer sont couvertes », explique Madjid Ouali, chef de gamme habitation à la Macif.

    Les critères pour calculer la prime

    Le montant de la prime d’assurance est calculé en fonction de divers paramètres. Les tarifs de départ s’établissent à une soixantaine d’euros par an. Plus l’assuré a un logement spacieux et haut de gamme, plus la prime est élevée. Le propriétaire d’une maison ou un résidant parisien paiera plus cher que le locataire d’un appartement ou qu’un habitant de la Creuse. Le montant de l’assurance est par ailleurs calculé en fonction de la valeur du capital mobilier.

    Les franchises peuvent également impacter le tarif de l’assurance : plus elles sont élevées, moins l’assurance est chère.
    Si les propriétaires peuvent être dispensés d’assurance habitation, les locataires doivent être en mesure de présenter une telle garantie à leur bailleur. Par ailleurs, les banques peuvent parfois exiger une assurance habitation avant d’accorder un prêt à leur client.


    Laissez votre avis