Dossier : Assurance annulation de concert

    Les cas d’Amy Winehouse en 2008 et d’Oasis cette année avaient défrayé la chronique après l’annulation à la dernière minute de leurs prestations au festival Rock en Seine. Une procédure de remboursement a été mise en place pour les spectateurs. Mais comment sont assurés les organisateurs pour ce genre de mésaventure ?

    Les contrats passés entre organisateurs et assureurs prennent généralement en compte le risque d’annulation de la représentation et la responsabilité civile en cas d’accidents durant le spectacle et ses préparatifs. « Cependant, il n’existe pas de règle en la matière. Chaque contrat est pratiquement unique puisqu’il dépend des modalités du ou des concerts » explique Olivier Matos qui travaille chez le courtier Aon. On peut toutefois considérer que les assurances contractées pour les concerts se divisent en deux grandes catégories. Tout d’abord, celles souscrites pour des spectacles qui ont lieu en plein air. Les contrats couvrent alors le risque d’annulation principalement due aux conditions météorologiques. Deuxième cas de figure : le spectacle musical se déroule en intérieur. Sont alors couverts les risques d’incendie, de dégâts des eaux…

    En revanche, le manque de succès d’un artiste dont les salles seraient vides pour ses représentations ne fait pas partie des risques donnant droit au remboursement des frais engagés par l’organisateur. Il en va de même pour la grippe A. « A partir du moment où l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que la pandémie était réelle, elle ne rentrait plus dans le champ du risque ou de l’aléa couvert par les assureurs. » Voilà pourquoi Johnny Hallyday avait dû annuler son concert cet été à la Réunion.

    Côté franchises, c’est presque le même topo. Il n’existe pas de règle générale. « Toutefois plus l’évènement est prévu pour durer dans la longueur, plus la part à la charge de l’organisateur sera importante, car plus le montant de l’indemnisation à prévoir est élevé » poursuit Olivier Matos. Quant au remboursement du spectateur, il dépend de l’organisateur comme le montre le cas d’Oasis qui avait annulé leur concert au dernier moment. Leur prestation se déroulait dans le cadre d’un festival réunissant plusieurs autres artistes. Les administrateurs du festival Rock en Seine ont donc mis en place un remboursement en conséquence, à savoir 15 euros pour les 30 000 spectateurs qui attendaient de voir les frères Gallagher mettre le feu sur le scène plutôt que dans les coulisses.


    Laissez votre avis