Assurer les aménagements personnalisés des véhicules haut de gamme

    Non content de rouler dans des véhicules extrêmement chers et prestigieux, certains propriétaires poussent le luxe plus loin en aménageant l’intérieur de leurs voitures à leurs goût. Système hi-fi très haut de gamme, sellerie unique avec ses initiales brodées, ou volant incrusté de diamants, rien est trop beau pour les conducteurs fortunés. Assurer les aménagements personnalisés est alors indispensable, de quoi faire grimper encore sa prime…

    Très souvent, les possesseurs de voiture de luxe ne sont pas seuls à conduire le même modèle. Pour avoir un véhicule unique, ils n’hésitent pas à le personnaliser d’avantage en aménageant l’intérieur, avec des matériaux rares et des installations coûteuses. La voiture prend alors encore plus de valeur et le prix de l’assurance grimpe en flèche.

    « Même si on parle ici de véhicules qui sont déjà haut de gamme, chaque élément supplémentaire rajouté ou fait sur mesure dans la voiture est soumis à un complément de garantie », déclare Jean-François Authier, dirigeant de Cogeas un courtier en assurances spécialisé dans les voitures de prestige.

    Assurer ces aménagements personnalisés des véhicules haut de gamme est donc de plus en plus courant pour les compagnies d’assurance. Lorsqu’un propriétaire décide de refaire les sièges de son Aston Martin en crocodile, ou qu’un autre fait installer une trentaine d’enceintes haut de gamme dans son Hummer, tous ces équipements doivent être protégés. D’autant qu’ils attirent encore plus les convoitises et multiplient les risques de vols ou de dégradation.

    La difficile estimation des éléments ajoutés

    Le plus dur est d’estimer les pièces additionnelles et les contrats s’établissent ensuite au cas par cas. Si le vol d’objet à l’intérieur d’une voiture, si onéreuse soit-elle, est compris dans un contrat tous risques, le caractère rare des éléments ajoutés oblige malgré tout à des garanties supplémentaires souvent très chères.

    « Pour les automobiles récentes, lorsqu’un propriétaire se fait faire une sellerie sur-mesure par exemple, la facture détermine le prix additionnel au contrat. En ce qui concerne les véhicules plus ancien, il arrive parfois qu’on fasse appel à un exepert pour calculer le prix de la prime d’assurance » ajoute Jean-François Authier. « Evidemment, les exigences des assureurs en matière de sécurité ne vont pas être les mêmes si l’on parle d’une Renault Vel Satis ou d’une Rolls Royce », conclut-il amusé.

    Comme pour n’importe quel contrat, plusieurs critères vont jouer auprès de l’assureur, comme le lieu de stationnement par exemple, la marque du véhicule et surtout la valeur globale de ce qui s’y trouve à l’intérieur. Ce dernier exigera peut-être l’installation d’une alarme ou d’autres protections anti-vol (vitres avec film anti-casse par exemple) pour pouvoir garantir les biens qui se trouvent dans une auto. Une fois cette garantie vol établie, vous serez remboursés de la valeur de objets volés en apportant bien évidemment la preuve d’une effraction.

    Attention aux objets personnels de type papiers, mallettes, sac à main ou bijoux, qui eux, ne sont souvent pas garantis. En règle général, les assurances ne remboursent pas ce genre de biens, même en cas de car jacking et même si les propriétaires sont extrêmement fortunés.


    Laissez votre avis